La démocratie recule à Clamart

Le fonctionnement de l’office public municipal de HLM, Clamart Habitat, a été un des principaux sujets de la campagne électorale. Toutes les listes ont promis d’améliorer ce fonctionnement, de le rendre plus « transparent », etc.

La nouvelle majorité commence mal dans ce domaine puisqu’elle supprime la présence de tout-e membre de l’opposition municipale au conseil d’administration de Clamart Habitat….Les élu-e-s de Clamart Citoyenne ont critiqué ce choix lors du dernier conseil municipal où les représentant-e-s dans cet organisme ont été élu-e-s. Vanessa Jérome avait d’ailleurs signé la charte Anticorruption qui l’engageait « à ce que les élus de l’opposition soient représentés dans toutes les commissions, les conseils d’administration, les organismes et structures financés par la commune ». On en est aujourd’hui bien loin (pratiquement pas de représentant-e de l’opposition dans les commissions et CA) et de fait la démocratie recule à Clamart.

Deux autres exemples n’envoient pas de bons signaux :

  • Sur les panneaux municipaux, les élu-e-s d’opposition n’ont pas leur photo, et le député local n’est même pas mentionné ; il s’agit là d’un recul par rapport à la précédente municipalité.
  • Les élu-e-s d’opposition n’apparaissent pas davantage dans Clamart-Infos depuis l’élection de Jean-Didier Berger ; c’était déjà le cas lorsqu’il était lui-même dans l’opposition, mais alors il se plaignait beaucoup de ce traitement !
Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *