Arrêté « anti-prospectus » du maire de Clamart

Par arrêté municipal en date du 15 décembre 2014, le maire de Clamart a interdit la diffusion de prospectus dans les principales rues de la ville en arguant de son souci de préserver notre sécurité et de sauvegarder l’environnement.

arrete_clamart_141215_antitractsInterpellé sur les menaces que fait peser cette mesure sur la démocratie locale, il répond par voie de presse que ceci ne concerne que les prospectus commerciaux et maintient son arrêté sans le modifier.

Clamart-Citoyenne a déposé un recours gracieux contre cet arrêté. A titre personnel, des membres de CC ont également écrit au maire et nous encourageons encore d’autres personnes à le faire. CC poursuivra au tribunal administratif si le maire persiste dans son erreur.

BEn effet, il sera alors devenu clair que ce qui pouvait être à l’origine un arrêté mal rédigé et ambigu était en fait une manœuvre destinée à limiter les moyens d’expression des Clamartois-es.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Arrêté « anti-prospectus » du maire de Clamart

  1. lorrain dit :

    « et les feuilles mortes se ramassent à la pelle »
    je n’ai pourtant pas envie de fredonner quand, à l’évidence et toujours avec un alibi sécuritaire,
    « attention ça peut glisser »,
    il s’agit de faire taire…
    de ne pas faire de bruit quand un « projet gare » pourrait, à juste titre, être contesté
    on n’est pas sorti de l’hiver !

  2. Indignée dit :

    Définition de « Prospectus » dans le Larousse: Imprime distribue gratuitement a des fins d’information ou de publicité.
    Le tract politique fait donc bien partie des « prospectus ».
    Avant d’écrire M.Berger ferait bien de lire le dictionnaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *