« Projet Gare » : Vous pouvez donner votre avis !

Pour réaliser une opération immobilière privée, préparée de longue date avec un ami architecte (celui qui construit une fausse cathédrale de Florence, Italie, au Plessis!), le maire doit auparavant obtenir le déclassement du domaine public de la place de la gare. C’est un préalable indispensable avant la vente du terrain à un promoteur.

Légalement cette opération doit être précédée d’une enquête publique qui vise à :

  • informer le public ;
  • recueillir, sur la base d’une présentation argumentée des enjeux et parfois d’une étude d’impact, ses avis, suggestions et éventuelles contre-propositions ;
  • prendre en compte les intérêts des tiers ;
  • élargir les éléments nécessaires à l’information du décideur et des autorités compétentes avant toute prise de décision.

Les enquêtes publiques doivent être annoncées au public (normal) et faire l’objet d’une certaine publicité (presse locale, affichage en mairie, en préfecture et éventuellement sur le terrain…).

Pour le « Projet Gare » l’enquête publique organisée par la mairie est très discrète! Rien sur le site Internet de la ville, affichages minimalistes (rien sur les panneaux d’affichage administratif de la mairie mais un avis perdu sur les panneaux d’informations municipales)…

Vu les réactions des Clamartois à son projet de construction d’immeubles privés sur la place de la gare, le maire essaye de passer sans faire de bruit pour éviter les contestations ! Mais il n’y échappera pas ! Ce projet est destructeur de la cohérence existant entre la ville et sa gare depuis 1840. Conçu sans prendre en compte la future gare du Grand Paris Express, il bloque toutes les évolutions futures du quartier de la gare et notamment le développement d’articulations harmonieuses avec les autres modes de transports. Ce projet, imposé sans concertation, ne sera pas accepté sans réaction par les Clamartois.

Un collectif d’habitants, le « Collectif Gare », s’est créé spontanément pour s’opposer à ce projet qui condamne l’avenir du quartier autour de la gare pour des dizaines d’années. On peut retrouver son actualité ici : collectifgare.tumblr.com.

Le Collectif Gare a lancé une pétition qui appelle tous les Clamartois à le soutenir et à le rejoindre :

Non au déclassement et à la vente du terrain de la place de la gare de Clamart

Nous soutenons cette initiative et appelons les habitants du quartier Gare mais aussi, car ils sont également concernés, tous les Clamartois et habitants de Vanves, d’Issy-les-Moulineaux et de Malakoff à manifester leur soutien au Collectif Gare.

En ce qui concerne l’enquête publique, celle-ci démarre officiellement le 4 mai et prend fin le 22 mai : c’est très court…
Vous pouvez donner votre avis sur ce projet :

  • En allant aux services de l’urbanisme et en remplissant le registre de l’enquête publique de déclassement de la place de la gare
    (3 av. Jean Jaurès, 3eme étage, lundi, mercredi, vendredi 8H30 à 12H, mardi, jeudi 13H30 à 18H)
  • En allant voir le Commissaire Enquêteur qui tiendra des permanences :
    • Mardi 5 mai 2015 de 14h à 17h, à la Mairie annexe de la Fourche, 216 avenue Jean Jaurès à Clamart
    • Mardi 12 mai 2015 de 9h à 12h, à la Mairie Principale, 3 avenue Jean Jaurès
    • Jeudi 21 mai 2015 de 14h à 17h, à la Mairie annexe de la Fourche, 216 avenue Jean Jaurès à Clamart

WP_20150416_001B

*Lire la « fiche patrimoine » sur la Gare de Clamart.

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à « Projet Gare » : Vous pouvez donner votre avis !

  1. Carolina Poncet dit :

    La « fausse cathédrale de Florence » au Plessis-Robinson, est la réalisation architecturale du pôle culturel « Il Palazzo » lointaine copie des styles des architectes vénitiens Andrea Palladio,…,Vincenzo Scamozzi et du dôme de Brunelleschi à Florence ! Caprice du maire Philippe Pemzec qui a trouvé chez Jean-Christophe Paul un architecte qui supplée son manque de créativité en mixant styles et esthétiques sans aucune vision créative et joyeuse favorisant un réel mode du vivre ensemble.

    Mais à cause de ce cauchemar, il est temps de déjouer la sinistre farce qu’est le projet immobilier du quartier gare, en exprimant concrètement sur les registres de l’enquête publique les nombreux points d’achoppement et conséquences négatives liées à la réalisation du projet qui s’inscrit probablement dans une vision d’un Clamartland que je refuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *