Massacre à la tronçonneuse…

L’abattage a eu lieu ce matin, sans aucune honte, puisque réalisé vers 8h00 à l’heure où les enfants sont sur le chemin de l’école, et où les Clamartois descendent l’avenue pour se rendre à la gare…

IMG_20150701_082606R IMG_20150701_082346R

Quelle violence froide, méthodique ! il n’a fallu que 30 minutes pour détruire ce que la nature a mis plus de cent ans à construire !

Les badauds ne comprennent pas. Ce n’est pas l’époque pour élaguer, m’a dit une grand-mère offusquée. Peu d’habitants avaient compris que l’ensemble des arbres allaient être arrachés. Il était écrit « arbre déplacé » dans les plans du maire diffusés largement aux habitants.IMG_20150701_083818R

L’arbre centenaire n’est plus, il a du résister à nombre d’attaques, mais il a suffit de Berger et ses tronçonneuses pour le faire disparaitre en quelques minutes. Au nom de quoi ? Une promesse faite à quelques commerçants du coin ? Une revanche sur la municipalité précédente ? Un doigt d’honneur aux partisans des vélos dans la ville ? Qu’est ce qui peut justifier une telle violence et un tel contre-sens historique ?

Thomas Bourgeois

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *