La fontaine qui fait déborder le vase

(Tribune Clamart- Infos N° 143, novembre 2015)

Les caisses de la ville sont vides ! ne cesse de scander le Maire. Admettons. Alors pourquoi construire au rond-point d’Artachat une fontaine ? Comme tout droit sortie du XIXe siècle, version reproduite en série au XXIe. Elle est laide, bien sûr. Mais après tout question de (dé)goût… Elle est surtout abreuvée d’eau potable. Vive les économies d’eau ! Le Maire serait-il devenu écolo ? À condition que l’eau de la fontaine, nous puissions la boire ! Trêve de mauvaise plaisanterie. Dépenses inutiles et décisions contre productives de soi-disant « embellissement » s’accumulent depuis cette nouvelle mandature. Gageons que les Clamartois-es, féru-e-s d’art, sauront à tout le moins faire la différence entre cette dernière fontaine et celle du sculpteur clamartois George Thurotte qui orne la place de la mairie.

Fontaine-Thurotte

V. Jérome et P. Carrive

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *