Petits fours entre amis (sans l’opposition)

Le 2 juillet, nous vous faisions part d’un courrier de protestation envoyé à la directrice de cabinet du maire de Clamart.

5 jours plus tard, nous n’avons toujours pas reçu de réponse.

Du nouveau cependant, puisque contrairement à ce qu’elle nous avait affirmé, il y a bien eu des invitations avec le logo de la mairie de Clamart :

Regardez bien, en bas à gauche :

Par ailleurs, il nous a été rapporté que, pendant cette fête à laquelle nous n’avons pu participer, le maire de Clamart aurait dit avoir donné des consignes pour que les conseillers municipaux puissent rentrer.

Si c’est vrai, comment expliquer que ni sa directrice de cabinet, ni sa première adjointe, ni le directeur général des services, ni le chef de la police municipale, qui ont tous participé du filtrage, n’étaient au courant ?

Et pourquoi, interrogé là-dessus, le maire n’en a-t-il rien dit au conseil municipal du 6 juillet ?

Rappelons qu’inviter l’opposition à ce genre de cérémonie est la pratique républicaine habituelle.
Mais peut être que Les Républicains locaux sont de moins en moins républicains…

Bien entendu, le maire a cherché à minimiser l’ampleur de l’action citoyenne du samedi 30 juin, parlant de 20 participant·e·s, c’est-à-dire divisant au moins par deux un chiffre facile à vérifier. La photo publiée dans l’article ZAC Panorama : les citoyen·ne·s donnent l’alerte ne montre qu’une partie des citoyen·ne·s mobilisé·e·s. Il y en avait autant derrière le photographe.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *