Ce que les arbres nous apprennent : Clamart, mauvaise élève

(Tribune publiée dans Clamart-infos n°181 septembre 2019)

Les arbres existent depuis 385 000 000 ans. L’espèce humaine, depuis 200 000. Au lieu de les respecter, nous les abattons pour satisfaire nos besoins immédiats.

Et pourtant, certains spécialistes affirment qu’ils sont, au stade où nous en sommes, la meilleure solution contre le réchauffement climatique, grâce à leur capacité à absorber le carbone.

Déboisement urbain, arbustes en bac et pseudo-bonsaïs, malheureusement, à Clamart nous faisons tout le contraire de ce qu’il faudrait. Gageons que le maire va communiquer, à l’avenir, sur son sens de l’écologie. Électoralement, c’est devenu incontournable. Mais l’écologie ne s’improvise pas. Quand on n’en fait qu’un affichage, on ne peut prétendre agir efficacement.

Pourtant, il existe des solutions tout à fait réalisables. Encore faut-il en faire une réelle priorité.

Image

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *