Conseil Territorial du 25 novembre en bref

Ce conseil s’est tenu en visioconférence avec plus de 70 participants. Pour rappel le Conseil Territorial compte 80 conseillers.

Vote du Règlement Intérieur

Contrairement à ce que laissait croire le rapport introduisant la délibération du nouveau règlement intérieur pour cette mandature, une lecture attentive dévoilait des changements, parfois importants.

L’un deux : le nombre d’élus nécessaires pour former un groupe passait de 2 dans la précédente mandature à 5 dans la nouvelle.

Suite aux interventions énergiques d’élus EELV, LFI et LREM, le président du Territoire, monsieur Berger, a été contraint à revenir aux dispositions antérieures et a fait adopter un amendement pour qu’un groupe puisse être constitué à partir de 2 élus.

Rapport sur le développement durable

De nombreux élus sont intervenus pour exprimer leur mécontentement et celui de leurs électeurs, concernant la concertation dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Territorial. Les ateliers sont largement perçus comme une information à sens unique et non comme une concertation.

Le président du Territoire s’est au contraire félicité de l’affluence des citoyens aux ateliers en visioconférence. Celle-ci a pu atteindre jusqu’à 600 participants, ce qui, d’après lui, aurait-été impossible lors de réunions physiques.

Pourtant, 600 participants pour les 11 communes du territoire, cela représente 55 personnes par commune, ce qui ne semble pas être un chiffre inhabituel pour des concertations physiques. Ensuite, cette affluence importante à des visioconférences imposées par la situation sanitaire, montre bien l’intérêt des habitants pour un sujet qui aurait mérité un meilleur traitement.

Rapport en matière d’inégalité entre les femmes et les hommes.

Il faut souligner ici l’exemplarité du territoire en tant qu’employeur, dont le nombre de femmes et leur salaire moyen sont supérieurs à celui des hommes. Pourtant, cette parité n’est pas atteinte au niveau des postes de direction, ce qui peut légitimement interroger.

Cependant, le rapport ressemble plus à un constat de fréquentation d’équipements et de services qu’à un rapport sur les résultats de politiques publiques. Il y a clairement un gros potentiel de progression sur ce sujet.

Suite au constat par un élu que trop de bâtiments publics du territoire portent des noms d’hommes, Jacqueline Belhomme (maire de Malakoff) propose de donner exclusivement des noms de femmes à tous les nouveaux bâtiments publics. Ce en quoi elle est suivie en séance par le Président.

Débat d’orientation budgétaire 2021

Le budget 2021 sera fortement marqué par la crise sanitaire, comme le fut celui de 2020. Cependant, le territoire peut se prévaloir d’excédents structurels suffisants qui lui permettent d’absorber la crise et même de rester excédentaire en 2021.

Le rapport fait état d’un plan de relance ambitieux pour « faire du Territoire le lieu des investissements structurants et d’avenir : PCAET, voiries et réseaux intelligents, hydrogène, réseau de chaleur, mobilité durable, territoire zéro déchet, ressourceries, …VSGP maintient son ambition d’investir 450 M€ sur la durée du mandat. »

Et pourtant… En regardant de plus près les investissements, il est étonnant, ou révélateur, de constater que l’environnement (32 M€) n’arrive qu’en 5e et dernière position des investissements, avec presque 4 fois moins de budget que les équipements sportifs (116 M€) et loin derrière : les aménagements (158 M€), la culture (75 M€) et l’habitat (67 M€).

Bien entendu tous ces sujets sont importants et il est heureux de vivre sur un territoire riche en équipements sportifs et culturels, mais ce budget d’investissement, très concret, démontre bien la priorité qui est donnée aux questions environnementales une fois les discours terminés.

Création d’une SEM mobilité

Les villes de Clamart et Fontenay-aux-Roses souhaitent créer une société d’économie mixte (SEM) afin de coordonner leurs actions dans le domaine des mobilités (déplacements, infrastructures et stationnements).

La SEM se place dans une logique à la fois de gestion/exploitation d’infrastructures relevant aujourd’hui des communes concernées (parking, stationnement de surface), avec celles sous responsabilité ou conduite de l’EPT (voirie, transport décarboné, logistique dernier kilomètre) mais aussi de réflexions et d’études sur des thématiques transversales et fortement évolutives (free floating, pistes cyclables, offre de stationnement foisonné …).

La création de cette SEM se fera entre, d’une part, l’EPT et les villes de Clamart et de Fontenay-aux-Roses et, d’autre part, la Caisse des dépôts et consignations (à terme), la société Arkéa Banque, la société SAFIDI (filiale EDF) et l’OPH de Clamart au titre du collège privé.

Didier Dincher, pour Clamart Citoyenne, a voté contre cette décision, à l’instar de 6 autres élus du Territoire.

Il est étonnant que 2 communes du Territoire ressentent le besoin de créer une telle structure, à cheval entre commune et territoire. Ne s’agit-il pas ici d’un aveu d’échec du territoire à correctement traiter le sujet des mobilités pour lequel il est plus pertinent que deux communes qui ne sont qu’à peine limitrophes ?

Pourquoi faut-il « privatiser » un sujet devenu stratégique et pour lequel au contraire, une action publique majeure, au niveau de tout le Territoire, serait pertinente ?

Quelle sont les garanties démocratiques et de transparence quant à la gestion de cette SEM, de la fixation d’objectifs ambitieux, d’affectation des moyens dégagés par les revenus des parkings et stationnements ?

Ne s’agit-il pas ici d’un abandon du pouvoir public face aux intérêts privés où les gains seront privés, et les pertes publiques ?

Enfin, que vient faire l’OPH de Clamart au titre du collège privé dans une SEM mobilité ?

Le prochain conseil territorial aura lieu le 16 décembre.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Nos propositions dans le cadre du deuxième confinement

🏤 Clamart Citoyenne a adressé ce jour un courrier au Maire de Clamart présentant nos propositions dans le cadre du deuxième confinement pour :
 
👉 Soutenir les familles Clamartoises et nos aînés
 
👉 Améliorer l’encadrement et le protocole sanitaire municipal dans les écoles et les commerçants
 
👉 Soutenir nos commerçants locaux
 
👉 Développer des pistes cyclables sécurisées
 
👉 Augmenter le nombre de professionnels de santé sur Clamart
 
Nous avons demandé que ces propositions puissent faire l’objet d’un débat lors du prochain conseil municipal à venir. Nous informerons les Clamartois des réponses du Maire de Clamart. Prenez soin de vous et restons confinés pour nous protéger collectivement. 😷
Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Au Conseil municipal du lundi 5 octobre 2020

DECISIONS DU MAIRE / MARCHES PUBLICS
ORDRE DU JOUR
DESIGNATIONS

I COMMISSIONS
II INTERCOMMUNALITE
III ORGANISMES EXTERIEURS

LOGEMENT, PERSONNEL, DIALOGUE SOCIAL,FORMATION ET ÉLECTIONS
URBANISME ET PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET HISTORIQUE
AFFAIRES JURIDIQUES, COMMANDE PUBLIQUE ET CERTIFICATION
DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCE
CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE ET SENIORS
FINANCES ET RECRUTEMENTS
QUESTION ORALE ou VŒUX

Question de Didier Dincher
Question d’Agnès Hartemann
Question de David Huynh

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Un commentaire

Conseil municipal du lundi 5 octobre 2020 – En bref

Ce mois-ci nous vous proposons une nouveauté concernant nos comptes rendus du conseil municipal. Vous trouverez toujours le détail des points à l’ordre du jour (notre compte rendu détaillé est ici) ainsi que nos commentaires et explications de vote, mais nous commençons par un résumé illustré avec les points saillants, pour une lecture plus rapide qui va à l’essentiel. N’hésitez pas à nous dire si ce format vous convient ou non.

Ce qu’il faut retenir du conseil municipal du 5 octobre :

Monsieur Berger refuse le débat sur l’utilisation d’une réserve foncière
Les points 15 à 20 concernaient la vente de petits morceaux d’une réserve foncière
de 4000m2, possédée par la mairie et inutilisée, au cœur d’un quartier pavillonnaire. Clamart
Citoyenne souhaitait avoir un débat sur l’usage potentiel de cette réserve foncière. Monsieur Berger a refusé le débat en parlant d’une loi nationale (qui ne s’applique pas dans ce cas), et en arguant que les parcelles de la réserve municipale entourent un pavillon et ne se prêtent à aucun usage.
Voici une photo pour vous faire une idée  →

Le quartier Panorama n’est pas un Ecoquartier
Lors des questions orales, monsieur Berger reconnaît que contrairement à ce qui est indiqué sur le site de la mairie, le quartier Panorama n’est pas labélisé et que la démarche de labellisation est « encore à l’étude». Il ajoute même qu’il n’est « pas fan des labels ».

Nous regrettons l’utilisation sur le site de la mairie d’un terme erroné qui pourrait induire en erreur les futurs acquéreurs. Nous pensons, au contraire de monsieur Berger, que ce label est un outil puissant. Un Ecoquartier labélisé est un projet d’aménagement durable multi facettes, qui intègre les enjeux et les principes du développement durable à l’échelle de la ville ou du territoire.

Stade Hunebelle : des changements annoncés
À la suite d’une question orale de Clamart Citoyenne demandant des précisions sur le projet, monsieur Berger annonce enfin des modifications notables au projet : taille réduite pour faire des économies et le rendre plus sobre (sans donner de chiffre), parking réduit, installation de panneaux photovoltaïques au lieu du commerce, création d’un bassin de rétention d’eau, préservation de la vue sur la forêt…

Nous nous félicitons que le maire adapte le projet pour tendre vers notre programme des municipales. Car contrairement à ce qu’il aime dire, avec 49,9% des voix exprimées, il n’y a pas eu de plébiscite pour sa vision.

Cependant nous regrettons que, dans le contexte actuel de crise économique, il n’aille pas plus loin dans la réduction de l’envergure de son projet, et que la dimension sociale et familiale de cet équipement ne soit toujours pas abordée. Nous resterons aussi vigilants à ce que ces annonces, faites en pleine période électorale pour les élections des régionales et des départementales, se concrétisent.

Monsieur Berger comme à son habitude répond à toutes les questions orales, même quand elles sont adressées à ses adjoints, se créant ainsi une tribune, souvent politique et pas toujours en lien direct avec la question posée. Il argue que le règlement intérieur stipule que c’est le maire qui doit répondre aux questions orales. Or ce n’est pas le cas. Le règlement intérieur précise que ce sont les adjoints, et/ou le maire si nécessaire, qui répondent.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , | 6 commentaires

Tribune publiée dans Clamart-infos n°193 novembre 2020

Stade Hunebelle : des évolutions forcées ?

Clamart Citoyenne se félicite des modifications annoncées par le maire au dernier conseil municipal. Il les avait évoquées à la suite de ses mauvais résultats au premier tour des élections. Mais contrairement à ce qu’il aime à dire, le second tour n’a pas validé son projet, puisque plus de la moitié des électeurs se sont prononcés pour une version alternative, plus proche des habitants.

Cependant nous regrettons qu’il n’aille pas plus loin et que la dimension sociale et familiale de cet équipement ne soit toujours pas abordée.

Nous resterons vigilants à ce que ces annonces, faites en pleine période électorale pour les régionales, se concrétisent.

Marseille, Lyon, Strasbourg, Bordeaux… : des exemples à suivre

Mesures d’aide aux plus démunis, lutte contre le logement indigne, recrutement massif pour les écoles et piétonisation de leurs abords, tarifs sociaux pour le stationnement, développement des transports en commun, aides aux petites entreprises, demandes à l’État de policiers supplémentaires… : dans ces villes, les choses bougent vite, pour améliorer le bien-être des habitants.

Ainsi Grenoble vient d’être désignée « Capitale verte européenne » 2022 par la
Commission européenne pour récompenser ses réalisations passées et à venir.

Pourtant les maires des villes vouées à la congestion automobile, à la pollution de l’air, à la canicule, à l’hyper-bétonisation et la privatisation du service public sont bien prompts à les critiquer en sortant des petites phrases de leur contexte. Ils s’autoproclament même experts en écologie alors que depuis des décennies ce sont eux qui ont construit l’impasse dans laquelle nous nous trouvons. Comment leur faire confiance ?

À Clamart, par exemple, le contraste avec les villes voisines est saisissant : toujours aucune piste cyclable véritablement sécurisée, et un manque de bornes de recharge pour les véhicules équipés.

 Des adjoints pour la forme ?

Lors du dernier conseil municipal, le maire a tenu à répondre lui-même à toutes les interventions de Clamart Citoyenne (SPLA Panorama, saturation des collèges, pistes cyclables, stade Hunebelle…). Pour les questions orales de fin de conseil adressées à ses adjoints, il a même prétexté que c’était inscrit ainsi au règlement intérieur. Il devrait le relire, car il n’en est rien. Nous serons donc ravis d’entendre les réponses de ses adjoints et adjointes lors du prochain conseil. Ils ont des délégations importantes. Pourquoi ne prennent-ils pas part au débat ?

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Un commentaire

Double peine pour les enseignants : ils ont plus que jamais besoin de notre soutien

Les enseignants vont se retrouver lundi 2 novembre pour la première fois après avoir perdu leur collègue Samuel Paty dans les conditions que l’on connaît. L’émotion est grande. Ils avaient demandé à se retrouver avant, pour échanger, faire corps, et pouvoir tenir un discours commun sur les valeurs de la République, adapté à chaque niveau d’élèves et à chaque situation locale. On leur avait accordé le tout début de journée de la rentrée, jusqu’à 10 heures. C’était bien le minimum qu’on puisse leur accorder, après avoir proclamé que la nation avait compris à quel point leur rôle était important, et leur niveau de compétences pédagogiques de très haute volée. Ils avaient besoin de ce temps fort d’échange et de préparation entre eux, pour le partager ensuite avec leurs élèves avant la minute de silence de 11 heures. Et voilà qu’à la dernière minute, pour cause de nouvelle organisation sanitaire, ce souci, ô combien légitime d’un point de vue humain et pédagogique, est balayé par une directive ministérielle absurde : organiser la rentrée « comme à l’habitude » ! Mais le lundi 2 novembre était-elle une journée habituelle, après ce qui c’était passé le vendredi de la sortie ? Les enseignants sont sous le choc et on les comprend.

Dans le même temps ils ont dû faire face en 48 heures à un nouveau protocole sanitaire. Le énième depuis la première vague. Un protocole ministériel qui varie là encore d’heure en heure, avec des dispositions rigides qui visent davantage à faire croire qu’on maîtrise la situation, quand les conditions locales (taille des locaux, surface de la cour et des réfectoires, nombre d’élèves…) les rendent souvent inopérantes quoi qu’on fasse. Mais les enseignants sont tenus par le devoir de réserve. Ils n’ont pas le droit de critiquer ces directives, dont ils ne sont pas responsables. Malheureusement les incompréhensions s’accumulent et la colère des familles inquiètes s’abat sur eux car ils sont à portée de main. Ils ne sont pourtant responsables de rien.

Plus que jamais les enseignants ont besoin d’être accompagnés et protégés. Indulgence, empathie, soutien. Donnons-leur tout ce qu’ils ne reçoivent pas « d’en haut ». C’est bien le minimum que nous leur devons.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Tribune publiée dans Clamart-infos n°192 octobre 2020

Interdits de critique

3 associations ont été interdites de forum par le Maire. Vivre à Clamart (urbanisme et cadre de vie), Les Dérailleurs (promotion du vélo) et l’Association Des Usagers des Transports (développement des transports publics). Leur faute ? Avoir osé afficher l’an dernier une critique du choix municipal d’élargissement de l’avenue Trébignaud aux dépens du bois. Un forum est habituellement un lieu d’échange et de discussion. Pas à Clamart.

Vous avez vu le dernier projet du stade Hunebelle ?

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , | Un commentaire

Inauguration maternelle des Rochers : un équipement de qualité et fonctionnel

👉 Mais la qualité de l’équipement contraste avec la nouvelle école Plaine Sud.

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Tribune publiée dans Clamart-infos n°191 septembre 2020

Un électeur sur trois a voté Clamart Citoyenne

Nous tenons à remercier vivement les électeurs qui ont soutenu notre projet écologique et social, et restons à l’écoute de l’ensemble des Clamartois. Votre soutien a nettement augmenté entre les deux tours, et notre score a triplé depuis 2014. Nous avons désormais 7 élus, contre 2 auparavant.

Monsieur Berger, cinquième maire le plus mal élu des 36 communes des Hauts-de-Seine, a été surpris, et contraint à un second tour, contrairement à de nombreux maires sortants du département réélus dès le premier tour. Dans un contexte de forte abstention, plus de la moitié des électeurs a choisi un autre projet que le sien. Il devra donc être à l’écoute de la majorité des Clamartois qui ne l’ont pas approuvé.

En France, ces élections ont été marquées par une prise de conscience de l’urgence écologique et sociale ayant entraîné une « vague verte » dans de nombreuses villes. Nous poursuivrons dans ce sens notre engagement aux côtés des Clamartois.

Un conseil municipal toujours aussi stérile

Contrairement à l’humilité affichée par le Maire suite à ses mauvais résultats du premier tour, et à ses engagements d’être plus à l’écoute, le second conseil municipal a été à nouveau marqué par son arrogance et son incapacité à dialoguer. Nous regrettons cette attitude, peu sereine, que nous pensons être contreproductive pour la bonne gestion des affaires municipales.

Début des nuisances sur le stade Hunebelle

Début août, des associations utilisant la piste d’athlétisme ont appris brutalement qu’elle ne serait plus accessible. C’est notamment le cas pour Clamart Course sur Route (CCR) 92 qui organise des évènements sportifs comme la « Foulée verte » et qui sera contraint de quitter Clamart.

Sous la pression des Clamartois le Maire a prétendu revoir son projet. Pourtant sa précipitation à démarrer ce projet rejeté par la majorité des électeurs sans en rediscuter avec les habitants permet de douter de sa prise de conscience. De notre côté, nous continuerons d’agir pour que le stade Hunebelle conserve sa dimension familiale et ne soit pas un désastre écologique doublé d’un gouffre financier.

Bonne rentrée scolaire et bienvenue aux nouveaux Clamartois

Enfin, dans ce contexte de pandémie nous pensons tout spécialement aux élèves et à leurs parents. Tout doit être mis en œuvre pour accompagner ce retour dans les meilleures conditions possibles. Nous aurons grand plaisir à rencontrer les nouveaux Clamartois, et souhaitons que, comme nous, ils se plaisent à Clamart.

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Au Conseil municipal du mercredi 15 juillet 2020

ORDRE DU JOUR
DÉCISIONS DU MAIRE
ASSEMBLÉES
AFFAIRES FINANCIÈRES
AMÉNAGEMENT URBAIN / PATRIMOINE COMMUNAL / COMMANDE PUBLIQUE
URBANISME / AFFAIRES FONCIÈRES
AFFAIRES CULTURELLES
SPORT
PERSONNEL
INTERCOMMUNALITÉ
VŒU
QUESTION ORALE

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | Marqué avec | 6 commentaires