Le jour d’après d’Agnès Hartemann

En pleine crise de l’hôpital public en janvier 2020, le professeur Agnès Hartemann, chef de service diabétologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, avait ému les Français par son témoignage : faute de moyens, elle prenait des décisions qui ne lui semblaient pas éthiques. Elle et des centaines d’autres médecins du Collectif inter-hôpitaux (CIH) ont alors démissionné de leurs fonctions administratives. Le jour d’après, il faut un hôpital où les médecins “ont les rênes”, selon elle.

Réalisation : Adeline Percept et Thomas Chantepie, STORY W.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le jour d’après d’Agnès Hartemann

  1. GUYOT-KAUFMANN dit :

    DES PAROLES, UNE ATTITUDE QUI REDONNENT ESPOIR.
    MERCI POUR VOS EQUIPES, VOS PATIENTS, POUR NOUS TOUS

Répondre à CCadminWP Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.