La Fermeture du Lidl ?

Cet article est le second d’un dossier en quatre volets que nous consacrons à l’opération immobilière « Porte de Trivaux – rue des Carnets ».

Le premier volet de ce dossier : Opération « Porte de Trivaux – rue des Carnets », Fermeture du Lidl, Quatrième collège…

[Volet 2/4] La Fermeture du Lidl ?

Le Parisien 28 février 2022

Initialement l’idée est évoquée par le maire lors de la réunion de quartier du 25 novembre. Le magasin, à l’enseigne Lidl, « pas assez haut de gamme » ne serait pas en cohérence avec  le Jardin Parisien (le maire dit également qu’il ne satisfait pas les habitants du quartier). Il est pourtant très fréquenté et « plébiscité par les habitants du quartier au même titre que les petits commerces » (Le Parisien 28 février 2022)

Le terrain du Lidl est vaste, avec un grand parking devant le magasin, à proximité de plusieurs pavillons, de petites résidences, d’un garage, de commerces alimentaires, d’un restaurant. Les terrains à l’arrière de ces constructions sont assez profonds. Bref une zone assez large pour concevoir une opération immobilière d’envergure du type de celles qui plaisent tant au maire.

Les rumeurs vont bon train : acquisition de parcelles par le Territoire, visites « de courtoisie » par la mairie, demande de fermeture du garage. Certains propriétaires auraient d’ores et déjà pris des avocats.

Plusieurs pétitions d’origines diverses ont vu le jour. La plus suivie, lancée début février, a été remise le 9 mai, avec plus de 3500 signatures, au maire de Clamart. La réponse du maire laisse rêveur :

« Le temps de la concertation viendra lorsque le projet se concrétisera »

Concertation ou information ? Il donne lui-même la réponse :

« Les riverains concernés seront convoqués dans quelques mois pour être informés »

Il ajoute :

« Il est pour le moment prématuré de parler d’expropriation. La piste d’un quatrième collège a simplement été évoquée et ne verra pas le jour avant huit ou dix ans. »

Une promesse pré-électorale qui n’engage que ceux qui y croient ? De leur côté les habitants regrettent de ne pas avoir été consultés en amont (Le Parisien 28 février).

Le 7 juin le maire envoie aux signataires de la pétition un courrier nominatif dans lequel il dénonce le caractère trompeur de la présentation accompagnant la pétition et entend rétablir (sa) vérité. Il ajoute aux éléments préalablement cités que ce projet est ancien et faisait partie du programme porté par LR aux dernières élections départementales.

Si les conditions générales de la pétition permettent effectivement à ses responsables de transmettre l’identité des signataires au maire, pour l’assurer de la réalité des signatures obtenues, l’usage que ce dernier en fait est très limite vis-à-vis de la RGPD et surtout très discutable du point de vue de l’éthique et du respect des opinions de chacun.

Le diable se cachant dans les détails, notons également que, si le maire écrit bien qu’il souhaite implanter un plus grand supermarché au Jardin Parisien, et que l’actuel Lidl souhaite effectivement disposer d’une surface plus importante sur la commune, à aucun moment le maire ne précise que ce nouveau Lidl sera au Jardin Parisien… Il précise simplement que le Lidl pourra candidater pour s’installer dans la nouvelle zone commerciale (Le Parisien 28 février) mais un transfert du Lidl à Garennes-Trivaux est fort possible.

Ce Lidl est un lieu de brassage des populations car fréquenté par les habitants du Jardin Parisien, de la Plaine, de la Garenne-Trivaux et des communes avoisinantes. Si on passe à une enseigne plus « haut de gamme » (Monoprix ?) cela ne sera plus le cas et la mixité sociale revendiquée régulièrement par le maire en prendra un coup. Qu’en sera-t-il d’ailleurs de la continuité de l’offre de proximité pendant la durée des travaux ? Au vu des délais de réalisation constatés sur les opérations précédemment lancées à Clamart il y a de quoi s’inquiéter…

Si par malheur Lidl quittait Clamart, ce serait encore une cinquantaine d’emplois qui disparaitraient…

  • Retrouvez bientôt le troisième volet de notre dossier sur l’opération immobilière « Porte de Trivaux – rue des Carnets » :

Un Quatrième collège au Jardin Parisien !

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La Fermeture du Lidl ?

  1. CHELARD dit :

    Excellent, merci pour ces infos !

  2. Walter dit :

    Bonjour,
    L’association Vivre à Clamart association sans étiquette politique est très active elle fait souvent des recours et remporte des victoires face au maire vous devriez vous en inspirer vous qui êtes dans l’opposition.

  3. Marie-Christine Lafosse dit :

    Sans doute en avance sur le 4ème volet, une question : les collèges ne relèvent-ils pas de l’autorité du département et non de celle de la commune ou du territoire?
    Peut-on obtenir des renseignement de la part du rectorat sur l’éventualité de l’installation d’un nouveau collège à Clamart, sur sa situation et le calendrier de cette éventuelle opération?

    • CCadminWP dit :

      Merci pour votre intérêt Mme Lafosse.

      L’infrastructure des collèges relève bien, pour l’essentiel, du Département.
      La commune, et peut-être le Territoire, peuvent jouer un rôle de facilitateur en « fournissant » le terrain (réserve foncière pré-existante ou préemptions voire expropriations…).
      Les personnels éducatifs et administratifs sont pris en charge par l’Education Nationale. Les autres par le département.
      Compte tenu du calendrier très flou avancé par le maire il est peu probable que le rectorat ait des informations plus précises, néanmoins, s’agissant d’un collège, il semblerait normal qu’un dossier sur ce projet soit déjà en cours d’instruction.

      Cordialement,

      Clamart Citoyenne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.