Le conseil municipal du 6 avril 2022, en BREF

BUDGET 2022 : UN RECORD DE DÉPENDANCE AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS

Endettée à hauteur de 110M€, Clamart se rapproche du Top 10 des villes les plus endettées de France. Les recettes annuelles de l’année ne couvrent plus les dépenses annuelles du fonctionnement courant de la ville. Clamart a désormais cruellement besoin des ressources issues de la promotion immobilière (90% de ses excédents) pour compenser ses fondamentaux économiques déséquilibrés, générant une dépendance vis-à-vis des cycles du marché immobilier. L’augmentation importante de l’inflation (énergie, produits alimentaires, matières premières…) devrait provoquer une hausse des crédits immobiliers, qui risque de provoquer une baisse cumulée des ressources provenant desdits projets et des droits de mutation perçus par la commune.

La majorité municipale, qui fait le pari du marché immobilier, a donc choisi une gestion très risquée des finances publiques des Clamartois.

 

UN BUDGET VERT EN GUISE DE GREENWASHING

L’impact du budget de la commune a été évalué au niveau de ses émissions de CO2 pour seulement 25% des finances municipales. L’intérêt d’un budget « vert » est de déterminer les dépenses favorables, défavorables et neutres de la commune pour en diminuer les impacts négatifs.

Or, un projet tel que le complexe sportif Hunebelle, d’un montant global de 96M€ à date aura un impact très défavorable, anéantissant les efforts de la ville dans d’autres secteurs.

Au vu de cette contradiction majeure, le projet de budget vert est réduit à une opération de communication ou de « greenwashing ».

 

UN CENTRE DE SANTÉ MUNICIPAL SANS AMBITION

Était soumis au vote un rapport sur le projet de soins du centre municipal Jean Jaurès, dans la mesure où l’offre de soins y augmente. Malheureusement cette augmentation est mineure. Il y aura en tout l’équivalent d’un médecin généraliste et demi. Une diététicienne et une tabacologue y travailleront 4 jours par mois. Comment ce centre en plein cœur de ville avec du matériel, des locaux, un secrétariat, peut-il être aussi peu attractif pour des soignants ? Le rapport montre en fait l’absence totale de volonté du Maire pour  développer ce centre : aucune analyse des besoins des Clamartois (en particulier de ceux qui bénéficieraient le plus de l’absence d’avance de frais), aucune analyse des questionnaires de satisfaction des usagers. La seule publicité a été une demi-page dans Clamart Infos. Les Clamartois et les professionnels du centre méritent mieux. Nous leur apportons notre soutien.

 

PASSOIRES ÉNERGÉTIQUES : DES PROMESSES SANS LENDEMAIN

Nous avons posé une question orale sur l’isolation des logements HLM de la Rue de Gascogne :

« Monsieur le Maire

Dans un courrier de Clamart-Habitat datant de décembre 2020, adressé aux locataires des pavillons de la Plaine, vous annonciez, je cite, « le lancement d’études en vue de la rénovation énergétique de ces logements », et faisiez espérer aux locataires, je cite, « des solutions efficaces et respectueuses de la qualité architecturale ».

Comme vous le savez les sujets de l’économie d’énergie et du pouvoir d’achat, en particulier pour les locataires de logements HLM, en particulier pour ceux des pavillons de la rue de Gascogne qui sont des passoires énergétiques, sont plus que d’actualité, mais il semble que ces Clamartois n’aient eu aucune suite à votre courrier.

Pourriez-vous nous dire ce qu’il en est ?

Réponse :
« L’étude a été faite et des solutions techniques ont été envisagées. L’isolation par l’extérieur ne serait pas esthétique ». C’est la seule réponse du maire à la question posée. Donc la question reste en fait sans réponse. Le Maire parle ensuite de la manière d’individualiser les dépenses de chauffage. Mais c’est hors sujet. Les locataires des pavillons de la rue de Gascogne n’auront donc aucune solution proposée par l’OPHLM pour isoler leur logement. C’est tout simplement scandaleux.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.