Marché du Trosy de la ville de Clamart : retour sur un fiasco financier

💰 En 2017, la @ville de Clamart lance un concours pour la rénovation (nécessaire) du Marché du Trosy pour un coût initial de 12M€

➡️ Un surcoût de 1M€ est également prévu pour la halle provisoire de la rue du Guet

🚨 En 2021, à l’issue des travaux, le montant définitif s’est envolé à 27M€ soit un surcoût non maîtrisé de + 15M€ (+125%) malgré des subventions

🚧 Ce dérapage est à l’image de la plupart des nombreux travaux d’ampleur engagés par la ville, dans la précipitation et sans pilotage financier rigoureux

📈 Cette réhabilitation utile du marché du Trosy aurait dû être maîtrisée et être conçue en rapport avec l’état des finances de la ville au moment du lancement du projet ainsi que des enjeux environnementaux :

👉 Le niveau d’endettement actuel qui classe Clamart comme la 32ème ville la plus endettée de France (110M € soit 2035 € par Clamartois fin 2021)

👉 Les enjeux sociaux et écologiques confirmés par la crise que nous traversons, qui devraient changer les priorités de la municipalité

#grandprojet #trosy #Clamart

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Marché du Trosy de la ville de Clamart : retour sur un fiasco financier

  1. claude Pernot dit :

    Un marché est un lieu de vie, de rencontre et de convivialité. C’est un endroit où l’on peut se rencontrer, discuter, prendre « un verre » entre amis. J’en ai peut-être une vision d’années passées, mais pourquoi ne pas les réaliser de nouveau.

    Dans un local en béton, il va falloir tester (avec des masques en plus !) mais pourra-t-on retrouver tous ces moments de bonheur ?

    J’ai réellement un doute sur la vocation et la fonction de ce lieu de béton …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.