Clamart – Le conseil municipal du 30 novembre 2022 en bref

Rapport Vallée Sud Aménagement

Le bilan de la Société Publique Locale Vallée Sud Aménagement n’est pas conforme aux objectifs qui lui sont fixés par la ville Clamart. La construction de logements progresse très rapidement au détriment des espaces dédiés aux activités économiques et aux pavillons et jardins familiaux préexistants, risquant de transformer Clamart en cité-dortoir sans âme. Aucun écoquartier digne de ce nom n’a été réalisé (Grand Canal est bloqué au niveau dit « préparatoire » 1/4). Les nouveaux quartiers se traduisent aussi par une densité très élevée comme sur le projet « LENOTRE », bien supérieure à la moyenne Clamartoise de 9 000 habitants au km2 sans la forêt.

La géothermie : c’est chaud !

Tandis que le maire et président du Territoire VSGP (M. Berger) tarde à mettre sur les rails un projet de géothermie à Clamart, Meudon, qui a une longueur d’avance, a sollicité le préfet des Hauts-de-Seine sur une demande d’exploitation sur son territoire. Problème : ce projet est concurrent de celui –lointain et hypothétique – de M. Berger. Sans doute vexé d’être mis devant le fait accompli, il a demandé au conseil municipal de s’opposer à ce projet favorable à l’environnement et aux portefeuilles des habitants. Plutôt qu’une guerre des chefs, nous demandons expressément aux édiles des deux communes voisines de se parler pour trouver ensemble une solution.

Je vous demande de vous taire !

Lors des questions au maire, Jean-Didier Berger a simplement refusé que la question concernant les difficultés du théâtre Jean Arp soit posée. Nous n’avons pas pu aborder un sujet qui concerne pourtant de nombreux Clamartois et la vie culturelle de notre commune. Il considère que ce sujet n’est pas de son ressort et ne le concerne pas. Ou alors, mis en difficulté par nos interventions lors de ce conseil, il perd son sang-froid et dans une crise d’autoritarisme, refuse-t-il d’affronter la réalité qu’il ne parvient plus à gérer ?

Centre socioculturel du Pavé Blanc : les oubliés de la mairie

Le centre socioculturel du Pavé Blanc devrait avoir les moyens d’offrir aux Clamartois des actions de soutien social (accès aux droits, accès au numérique, journées découvertes en famille…), des actions d’animation des quartiers (en particulier envers les jeunes) et des prestations culturelles de qualité. Le projet présenté en conseil municipal n’avait pas cette envergure. Entre autres, le mot « jeunesse » n’y figurait pas. La notion de « moyens à mettre en œuvre » non plus (pourtant les locaux sont vétustes et le personnel a été réduit). Il y était question uniquement de « bénévolat ». Ce centre aurait besoin d’un appui politique municipal fort qui lui fait clairement défaut actuellement.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *