Un nouvel éclairage sur le secret des parkings clamartois

Le saviez-vous ? La réglementation interdit aux collectivités de subventionner le budget des parkings souterrains pour couvrir leur déficit. S’il y a un déficit, il ne peut être couvert que par les utilisateurs et une augmentation des tarifs. Un impératif s’impose donc aux collectivités : obtenir un taux d’occupation maximal des parkings souterrains.Alors comment faire quand on est, comme notre maire, un ardent défenseur de la voiture en ville, et donc des parkings, et que l’on souhaite en construire des dizaines sous le futur stade Hunebelle, pour obtenir cet équilibre financier ?

    • Rendre le stationnement en surface payant et mener une politique agressive de verbalisation serait un moyen bien pratique… Cela expliquerait le méli-mélo incompréhensible de zones arc-en-ciel qui apparaissent sur Clamart (zones bleue, verte, orange…) et qui semblent destinées à faire payer le plus possible les automobilistes de passage. On fait croire aux Clamartois que le stationnement est gratuit pour eux, en oubliant les coûts de mise en place du système, avec l’installation de mouchards vissés sur les places de stationnement (~1M€), puis les coûts de fonctionnement à venir : quelle bonne idée !

Pour le moment il est simplement demandé aux Clamartois de souscrire un abonnement « gratuit pour les Clamartois ». Mais ne rêvez pas, cela ne sera pas suffisant pour équilibrer les comptes. C’est la raison pour laquelle, dans les conseils de quartier, on a commencé à évoquer le fait que cet abonnement serait peut-être bientôt payant. Une petite somme bien sûr… dans un premier temps… Mais après ? Allez voir du côté des grandes villes où tout est fait pour vous diriger vers les parkings souterrains…

    • Couper les arbres du bois de Clamart pour ajouter une troisième voie de circulation, à côté du futur tramway, le long de l’avenue de Trébignaud, afin de faire venir le plus de voitures possibles à Clamart pour remplir le futur parking payant du stade Hunebelle.
    • Sous-dimensionner les parkings à vélos (comme c’est le cas dans le nouveau projet immobilier du quartier gare), se préoccuper très peu des circulations douces et compliquer la vie des cyclistes, des piétons et des usagers des transports en commun pour les inciter à prendre leur voiture.

En bref, utiliser tous les moyens, y compris les plus saugrenus, pour augmenter la circulation et le stationnement automobile à Clamart, afin de rentabiliser les anciens parkings et surtout permettre d’en construire de nouveaux.

Donc, la prochaine fois que le Maire vous expliquera qu’il essaie d’améliorer le stationnement à Clamart, demandez-lui donc pourquoi et qui va payer… ?

Et rappelez-lui qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps pour honorer sa promesse de campagne : la deuxième heure gratuite

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Un nouvel éclairage sur le secret des parkings clamartois

  1. philippe berthelier dit :

    De plus les nouvelles dispositions de parking « arc en ciel » n’ont fait que déplacer le problème des voitures ventouses qui se retrouvent désormais dans les zones non payantes! Quel génie ce maire!

    • Michel dit :

      Il ne faut pas être obtus. Le nouveau système avait pour but d’éloigner les voitures des communes voisines, et c’est réussi car on peut voir de nombreuses places libres dans les zones modifiées.
      « Voitures ventouses » : c’est un terme trop vague et populiste. Le vrai problème concernait les voitures des communes voisines. Les voitures « ventouses » n’étaient pas dans les zones anciennes zones bleues (qui étaient surveillées). Et actuellement, les zones « blanches » sont dans les quartiers pavillonnaires. Donc, les habitants surveillent depuis leurs balcons toutes les voitures qui prennent « leurs » places.
      Je ne suis pas « avec le maire », mais je suis objectif. Et je déteste les activistes décervelés et de mauvaise foi qui sont toujours en train de couiner, en volant toujours avoir le dernier mot. C’est à cause de gens comme ça que plus personne ne vote ! D’un côté les menteurs et de l’autre les couineurs !

  2. philippe waldteufel dit :

    On doit reconnaître au Maire un comportement d’une grande clarté : la priorité unique consiste à donner le maximum de possibilités aux acteurs du BTP, et particulièrement aux constructeurs de bâtiments résidentiels.
    Les intérêts des habitants passent au second plan, y compris même ceux des automobilistes, ne laissant au premier plan que les intérêts des promoteurs.

  3. caroline dit :

    de toute façon je trouve que le stationnement sur Clamart est de plus en plus difficile, amendes a tout va. ca décourage de prendre la voiture et tant mieux pour notre planète. je suis par contre surprise que le bois soit en partie rasé pour permettre la circulation du tramway. pouvons nous en savoir plus ?

    merci

    • CCadminWP dit :

      Nous nous apprêtons à publier un article sur cette question…

      Cordialement,

      Clamart Citoyenne

  4. Max Papon dit :

    Néanmoins, pour développer les circulations douces la solution n’est certainement pas que le stationnement de surface soit gratuit, illimité et sans contraintes, c’est autant de place prise aux circulations douces. Les parkings souterrains permettent de libérer de l’espace en surface. Et s’ils sont chers cela incite ceux qui n’ont pas vraiment besoin de leur voiture de s’en passer, et les autres d’avoir leur propre parking ou garage privé. L’espace public ne doit plus être un gigantesque parc de stationnement.

    • CCadminWP dit :

      Certes, il n’y a pas de solution miracle, et ce problème ne peut être résolu que par une politique globale, contraignante pour la voiture, et profitable aux transports en commun.
      Il faut faire en sorte que les propriétaires de voiture la laissent chez eux, et qu’ils puissent se déplacer autrement.
      Pour cela, il faut rapprocher l’emploi, et développer les commerces de proximité. Tout ce que ne fait pas la municipalité de Clamart

      Cordialement,

      Clamart Citoyenne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *