Tribune publiée dans Clamart-infos n°207 mars 2022

Entre logements, commerces ou collège, faut-il choisir ?

La population de Clamart augmentera, passant de 53 000 à près de 70 000 habitants dans les années à venir. S’il est justifié de construire pour répondre au besoin croissant de logements, le développement de la ville doit rester équilibré.

L’absence d’anticipation crée des tensions entre les espaces dévolus aux logements, aux commerces et aux établissements scolaires. Preuve en est, la municipalité envisagerait dorénavant de construire un collège à la place du Lidl du Jardin Parisien, alors qu’il s’agit d’un commerce de proximité essentiel pour les habitants du quartier. Drôle de choix, considérant également que progressivement, ce seront près de 800 nouveaux collégiens qu’il faudra accueillir, sans compter les lycéens, alors que le lycée Jacques Monod est déjà saturé. La mairie ne privilégie-t-elle pas trop les intérêts des promoteurs immobiliers plutôt que ceux des Clamartois ?

 

Soutenons le collège des Petits Ponts !

La direction académique a annoncé la suppression de 56 heures par semaine de la dotation horaire d’enseignement, dès la rentrée 2022. Cette baisse risque de provoquer la fermeture d’une classe, et ainsi une augmentation des effectifs moyens par classe, ou bien la suppression des dédoublements dans les matières principales. Ce sont aussi des activités spécialisées qui sont menacées, telles que l’éducation aux médias et la natation, ou des projets innovants. Cette situation est d’autant plus incompréhensible que ces spécialités, outre participer à l’épanouissement des élèves, contribuent à l’attractivité du collège.

La pédagogie individualisée figure pourtant parmi les objectifs officiels de l’Éducation nationale. Aussi, nous invitons les Clamartois à signer la pétition disponible sur notre site internet.

 

Baromètre des villes cyclables : peut mieux faire.

Le baromètre annuel des villes cyclables fait apparaître une relative stabilité deBicycle on Apple iOS 14.6 l’évaluation de notre ville par ses habitants. Les usagers ont une appréciation défavorable de la municipalité quant à sa capacité à être à leur écoute ou ses efforts en faveur du vélo. Comme depuis de nombreuses années, les demandes d’aménagements cyclables, notamment pour les familles, concernent en priorité le carrefour Beaujard « Béclère », les places du Garde et Marquis, ainsi que l’avenue Henri Barbusse, et les besoins de stationnements s’expriment au centre-ville, près de la gare et à proximité des quartiers Panorama et Grand Canal.

 

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.