Tribune publiée dans Clamart-infos n°209 mai 2022

Panique à bord

Dans sa dernière tribune le Maire feint de découvrir que Clamart Citoyenne est composée de citoyens de différentes familles politiques, qu’il qualifie de rouges et de verts. Eh bien oui, nous venons d’horizons divers, sommes souvent non encartés, toujours soucieux de l’intérêt général, donc contre la bétonisation de notre ville et son fol endettement, et désireux d’œuvrer pour un projet social, écologique et culturel qui rassemble et apaise.

Mais on comprend son désarroi. Promis à un avenir certain avec sa candidate Valérie Pécresse, dont il a personnellement abreuvé les Clamartois dans Clamart-Infos et par courrier, la défaite vertigineuse de celle-ci le contraint à réduire ses ambitions. Réélu maire en 2020 avec moins de 50 % des votants, sera-t-il obligé de pactiser avec l’opposition macroniste pour conserver son poste ? De quoi en perdre sa sérénité…

De notre côté, avec les forces progressistes et écologistes nous continuerons d’incarner l’alternative.

Cette tribune a été écrite et envoyée avant le second tour de l’élection présidentielle.

 

Dites-leur bonjour !

C’est notre réponse, s’agissant des nouveaux programmes immobiliers qui vont sortir de terre suite à la suppression des lignes à très haute tension (THT), annoncée partout avec des panneaux « dites-leur adieu ! ». Exproprier, acheter, revendre aux promoteurs, telle est la vision monomaniaque du Maire pour Clamart. Rue de Versailles/D906, ce seront 2000 logements supplémentaires. Et le quartier du Jardin Parisien est déjà dans son viseur.

 

Recette d’autocratie

Prenez un quartier (le Jardin Parisien), une décision de fermeture de magasins (Lidl et petits commerces de quartier), des habitants non consultés et mécontents (regroupés dans un collectif, et déjà plus de 3000 signatures de pétitions), et un maire qui met en œuvre ce que lui seul imagine être l’avenir de Clamart. Il n’aurait pas trouvé meilleure place pour un quatrième collège et sa « vision » le conduit à proposer un « nouveau quartier », entre la rue de Trivaux et la 906 : encore du béton et des années de travaux.

Même recette dans le quartier du sentier des Montrous. Le Maire a son projet personnel mais a été interpellé au conseil municipal sur la nécessité de consulter les citoyens. Alors il fait la plus petite consultation possible, en limitant celle-ci aux seuls habitants mitoyens. Pourtant tout le quartier est concerné par ce qui va se faire sur ce terrain : un parc ? encore et toujours des logements et de la circulation ?

 

Contactez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.