Tribune publiée dans Clamart-infos n°204 décembre 2021

Nous sommes POUR un maire qui s’occupe de sa ville
Dans le dernier Clamart-Infos, vous avez dû lire l’appel vibrant à adhérer à LR et à voter pour Mme Pécresse aux primaires de la droite dans la tribune de la majorité. Nombre de Clamartois de droite comme de gauche se sont demandé à juste titre s’il était légitime que le maire utilise les moyens de la Ville pour passer un tel message partisan sans rapport avec Clamart. Est-il inquiet pour sa carrière politique pour en arriver là ? Obligé de renoncer à son soutien à M. Fillon depuis ses ennuis judiciaires, il est devenu un proche de cette candidate, et a certainement tout intérêt à ce qu’elle gagne. Nous avons fait un signalement au Préfet sur cette utilisation détournée d’une tribune à des fins électorales.

Nous sommes POUR faire de la solidarité une priorité de la ville
Début novembre, une vingtaine de familles clamartoises ont été évacuées d’un immeuble insalubre exploité par un marchand de sommeil, situation parfaitement connue de la Ville depuis des années. Clamart Citoyenne était intervenue à deux reprises au Conseil municipal pour demander un accompagnement social par le CCAS. La préfecture a pris les choses en mains. Les familles sont temporairement relogées dans un hôtel de Clamart. Seulement 4 d’entre elles ont obtenu un logement social demandé depuis de nombreuses années.
Cette situation de détresse met en lumière la décision irresponsable de la majorité municipale de démolir et reconstruire le quartier des 3F, rebaptisé Le Nôtre, en retirant du parc de logements disponibles près de 750 appartements indispensables pour répondre aux nombreuses situations d’urgences.
L’intérêt des Clamartois doit primer sur ceux des promoteurs immobiliers.

Notre bon anniversaire pour BéclèreImage illustrative de l’article Hôpital Antoine-Béclère
Le journal de la ville réalise l’exploit d’écrire une page entière sur les 50 ans de l’Hôpital Béclère sans parler de ce qui secoue en ce moment l’hôpital public : personnels épuisés et désabusés qui fuient le métier, lits et blocs opératoires fermés, services d’urgence saturés. La question éthique d’actualité est celle de la « perte de chance » pour certains patients qui auraient dû être soignés ou opérés plus vite. Alors à l’occasion de cette date anniversaire nous exprimons tout notre soutien au personnel de l’Hôpital Béclère et appelons les Clamartois à participer à la journée pour sauver l’Hôpital Public le 4 décembre à Paris.

Nous profitons de cette tribune pour vous souhaiter à toutes et à tous de très bonnes fêtes de fin d’année.

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.