Enquête publique – Quartier dit « Pavé Blanc – secteur I3F » – Paroles de Clamartois.e.s (4)

Il est procédé du lundi 22 mars 2021 à 8h30 au vendredi 23 avril 2021 à 17h30 inclus, à une enquête publique relative au permis d’aménager pour l’opération LE NÔTRE, projet d’aménagement du quartier dit « Pavé Blanc – secteur I3F », Place Georges Pompidou, route du Pavé Blanc et rue de la Porte de Trivaux à Clamart (92140), soumis à évaluation environnementale.

Cette étape importante du projet vise à recueillir les observations du public.

Vous pouvez déposer vos observations ici.

Observations de Philippe Lorrain

À M. Jean-Jacques Minard, commissaire enquêteur, le 19 avril 2021.

 

Monsieur,

 

j’ai souhaité vous rencontrer, mais les possibilités de rendez-vous ne paraissent pas évidentes. Je me rendrai à votre consultation publique le 23 avril.

En attendant je vous adresse ce courrier pour exprimer, a minima, ce que je ressens.

  1.  Il ne me semble pas que cette enquête respecte certaines règles élémentaires:
    • une information exacte et précise de la population: le dossier de présentation présenté par le maitre d’ouvrage, quelques soient les media utilisés (bulletins municipaux, site officiel de la mairie de Clamart, déclarations à la presse…) est très insuffisant: ne prend-il pas plutôt le forme d’un dépliant de promotion immobilière que celle de la présentation d’un projet urbanistique d’ampleur?
    • une publicité pour que la population soit incitée à y participer: quelques affichettes jaunes agrafées à la périphérie de la Cité et la page ad hoc mal commode d’accès sur le site officiel de la Mairie sont elles suffisantes? J’ai pu constater lors de visites sur place que peu de gens se disaient informés et savaient comment y participer.
  1.  Lors de ces rencontres avec les résidents, j’ai pu entendre que, dans ce qu’ils considèrent comme une procédure d’expulsion, les propositions de relogement ne correspondent pas aux engagements du bailleur I3F et du maire de Clamart exprimées en 2017: une surface de logement identique et le maintien du prix au mètre carré.
  1.  Habitant le plateau depuis 1981 (à Meudon-la-Forêt, puis à Clamart), je connais bien les lieux et suis surpris du projet architectural. Entre les réalisations de Fernand Pouillon et celles de Robert Auzelle ce projet urbanistique d’ampleur n’aurait-il pas mérité le concours d’un architecte, voir d’un concours d’architectes, au risque, sinon, de voir l’implantation d’une sorte de « verrue architecturale », comme je le crains après avoir regardé quelques « vues d’artiste » concernant le projet, en dysharmonie avec l’ensemble qui s’étend jusqu’à la pointe de Trivaux à l’ouest.
  1.  Le projet est dit de « re-qualification » du quartier: tient-il suffisamment compte de la saturation déjà actuelle des équipements publics pour permettre l’accueil d’un surcroit de population, transport, éducation, santé, etc… Il est évoqué 3 classes et 1/2 en école pré-élémentaire et élémentaire, sans qu’en soit précisé l’emplacement, et l’utilisation d’un gymnase encore à construire situé à plusieurs centaines de mètres. Collèges et lycée sont déjà saturés et Clamart est classée en zone prioritaire par l’ARS concernant la santé. Qu’en sera-il des flux de véhicules aux heures de pointe?
  1.  Un projet de « re-qualification » qui est en fait de densification, écrêter un peu en doublant la population c’est réduire la surface résiduelle en pleine terre. Détruire pour rebâtir parait une catastrophe en terme de « bilan carbone ».

Il me parait, pour conclure, que le dossier proposé n’est pas suffisamment détaillé. Un projet urbanistique de cette ampleur ne devrait-il pas justifier une meilleure concertation avec la population de la commune? La population résidente ne devrait-elle pas être mieux respectée?

Philippe Lorrain

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.