Tribune publiée dans Clamart-infos n°211 Septembre 2022

Une municipalité d’un autre siècle

Gouverner c’est prévoir

Il y a cinq ans on le savait. Que le climat se déréglait, que la température augmentait, que les périodes caniculaires allaient se succéder. Mais, à Clamart, on a voulu vendre du rêve. Des jets d’eau, ça fait beau. Une immense dalle sans un brin d’herbe cuit au soleil de Panorama. Comment en vouloir à des enfants sous la chaleur de sauter et courir dans ces jets d’eau ? Partout où il y a de l’eau, les enfants jouent. Qui a pu ignorer cela ? Maintenant, c’est interdit. C’est logique : ça fait du bruit, un cercle d’immeubles fait caisse de résonance. Frustration. Alors deux employés dans une cahute chauffant au soleil, veillent à l’application du règlement. Quel immense gâchis.

On le savait, mais on a bitumé les cours de récréation de deux nouvelles écoles (Plaine Sud et Panorama), ainsi que la maternelle récemment rénovée des Rochers. À Lille on retire actuellement le goudron des cours d’école pour perméabiliser les sols, et faire des ilots de fraicheur. C’est un choix. Cela aurait été celui de Clamart Citoyenne. Mais le maire de Clamart a préféré construire un stade et un immense parking souterrain pour 100 M d’euros (2000 euros par Clamartois). Ces subventions (argent public) auraient pu être utilisées autrement.

Et pendant ce temps à la cuisine…

La cuisine centrale de Clamart, qui prépare les repas de la cantine pour les enfants et les seniors, a été inspectée. Le niveau d’hygiène passe de la meilleure note il y a deux ans, à l’avant-dernière depuis avril 2022. Nous avons cherché à comprendre en posant la question au dernier conseil municipal (juillet). La réponse a pris la forme d’un joli bottage en touche (voir la vidéo sur le site de la mairie).

La défense de l’IVG continue, et pendant ce temps notre maire rit des femmes…

Le délai pour recourir à l’IVG a été allongé en France, ce qui est une bonne chose. Au Conseil Régional d’Ile-de-France, une élue a souhaité déposer un amendement pour remédier à la désinformation que l’on trouve sur internet concernant l’IVG, qui déstabilise certaines femmes et complique leur parcours. En réponse, le Maire de Clamart s’est illustré par un jeu de mot sexiste et archaïque pour rejeter la proposition (vidéo sur notre site, en date du 13 juillet). Rien de glorieux, il n’a même rien appris du score calamiteux de sa candidate aux présidentielles qui défend elle aussi des valeurs d’un autre temps.

Très bonne rentrée à tous et toutes !

Contactez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.