Tribune publiée dans Clamart-infos n°199 mai 2021

Vers une augmentation de 30 % de la population clamartoise…

Lors du Conseil Territorial du 13 mars dernier, nous avons appris que la D906 (autour de la rue de Versailles) allait être concernée par un projet d’aménagement. Vous pensez à un parc, une résidence étudiante, une recyclerie, une pépinière d’entreprises, des espaces de travail partagé ? Ou bien vous habitez ce quartier et préfèreriez être consultés et disposer d’un budget participatif conséquent pour faire des propositions sur une réhabilitation visionnaire ?

Malheureusement l’imagination et la modernité ne sont pas derrière ce projet. Ce sont 2 000 logements supplémentaires qui vont s’ajouter aux 6 000 construits depuis 2014. 8 000 logements, soit le double des objectifs fixés par la Métropole du Grand Paris pour Clamart. La population officielle de Clamart passerait donc de 53 000 habitants (INSEE 2018) à plus de 70 000.

Investissements : pourquoi pas la qualité plutôt que la quantité ?

Il est possible de faire autrement.

À Colombes par exemple, la nouvelle majorité a lancé un plan pluriannuel d’investissement de 320 M€, dédié à la transition énergétique. L’objectif est d’atteindre d’ici 2030 une réduction de 40% des émissions de CO2 des bâtiments publics, en accord avec la Stratégie Nationale Bas Carbone à laquelle s’est engagée la France lors la COP21 de Paris. Une ville peut faire le choix d’aider les particuliers à la rénovation énergétique, plutôt qu’à l’installation d’alarmes.

Elle peut aussi faire le choix d’investir pour rendre accessibles les espaces publics aux personnes vivant avec un handicap. Ou de construire une nouvelle résidence-autonomie pour accueillir les aînés….

Nous l’avons proposé, Colombes le fait

À Colombes un budget participatif de 700 000 € par an permet de co-construire des projets avec les habitants.

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Tribune publiée dans Clamart-infos n°199 mai 2021

  1. Dan WOLF dit :

    Bonjour,
    Sur les 8000 logements, combien de logements sociaux sont-ils prévus ???
    2500 familles attendent un logement social sur Clamart, dont certains travaillent déjà sur la commune ou celles très proches et qui vivent depuis trop longtemps dans des conditions indignes !!!
    Cordialement

  2. BERNARD COSTECALDE dit coco92 dit :

    Je fais 2 commentaires sans rapport avec l’aménagement dans la zone de la rue de Versailles. Il est vrai que malgré l' »apaisement » annoncé, le bétonnage se poursuit…
    -1- Où en est le projet de réhabilitation de la Petite Bibliothèque Ronde? La palissade qui l’entoure est comme une verrue dans la cité de la Plaine depuis 5 ans environ. Le Territoire vallée Sud Grand Paris annonce-t-il enfin des délais pour les travaux?
    -2-Le Casino place Aimé Césaire est fermé actuellement et pour un minimum de 3 semaines d’après une salariée qui, à la porte, va chercher des commandes passées par des clients depuis la Place. L’affaire n’est pas claire. Le Directeur n’aurait pas fait des travaux qui étaient exigés?? La même salariée dit que la Mairie ne donne pas son accord pour lancement de ces travaux…A éclaircir avant d’agir.

    • CCadminWP dit :

      Bonjour,
      1. Sur la PBR, voici ce que nous savons.
      Lors du dernier conseil municipal, le 31 mars, le maire a été interrogé sur l’avancement des travaux de la Petite Bibliothèque Ronde et le calendrier de sa réouverture (https://www.clamart.fr/fr/actualites/revoir-le-conseil-municipal-du-31-mars-2021, à partir de 3h08′). Il fait tout d’abord remarquer que ce projet n’est pas du ressort du Conseil Municipal, mais qu’il se fait cependant un plaisir à répondre à la question, en raison de son attachement à cet équipement classé au patrimoine. Il rappelle que par le passé, il y eut des tentatives pour transformer ce lieu en salle de boxe, mais que ce n’était pas l’intention de la ville. Pour lui, les choses avancent, les lieux ont été libérés et la ville entretient de bonnes relations avec l’association fondatrice et les démarches avec l’Etat progressent. Plusieurs millions d’euros seront engagés pour en faire la bibliothèque du XXIe siècle et non celle du XXe. L’Etat a mis du temps à répondre, mais les choses sont désormais calées et les interlocuteurs à la DRAC choisis. Une phase de diagnostic va s’engager avec 4 objectifs dont préserver l’esprit d’origine, adapter le projet aux souhaits des citoyens et faire de celui-ci un atout. Les travaux débuteront dès cette année, avec des études préalables pour assurer la sécurisation des locaux. Des travaux de désamiantage et curage seront menés en 2023 et 2024. La réhabilitation sera assurée en 2024 et 2025. Le maire espère couper le cordon inaugural avant la fin de son mandat. Il se montre toutefois prudent, car les plannings comme les coûts peuvent déraper. Il assure que les équipes de la Ville, tout comme l’Etat, font le maximum pour tenir le calendrier.
      Par ailleurs, 6M€ ont été votés, dans le plan pluriannuel d’investissement, lors du conseil de territoire Vallée-Sud-Grand-Paris le 25 novembre 2020.
      2. Sur le Casino, nous n’avons pour le moment aucune autre information. Mais nous faisons actuellement des recherches, et ne manquerons pas d’en publier les résultats ici-même.

  3. mireille walter dit :
  4. mireille walter dit :

    on risque de graves mala die avec ces rats !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.