Clamart « Infos » et la ligne THT – DESINTOX

Nous étions bien sûr familiers du caractère (auto)promotionnel du mensuel « d’information » publié par la municipalité de Clamart mais, dans la droite ligne du numéro de septembre (entretien avec Jean-Didier Berger, par…), le dernier numéro d’octobre atteint des niveaux stratosphériques.

« Quand les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites » : nous le constatons tous les mois. Une bonne illustration en est l’article, page 14, sur l’enfouissement de la ligne Très Haute Tension surplombant Clamart et le Plessis Robinson, qui décrit une réalité alternative digne de Donald Trump :

  • Exemple : la photo choisie pour illustrer l’article de Clamart Infos montre le chemin du Vieux Cimetière avant que RTE ne l’élargisse pour réaliser les conduites et l’enfouissement des lignes. La réalité est toute autre :
  • En fait, des surfaces importantes autour des pylônes ont été dégagées, des voies d’accès pour les engins de chantier ont été créées, le chemin a été élargi et de nombreux d’arbres abattus. Autant pour « la forêt regagne du terrain »…
  • Contrairement à ce qui est affirmé, et comme tous les Clamartois peuvent aisément le constater, les pylônes n’ont pas disparu : ils ont été coupés en plusieurs morceaux qui jonchent le sol, en attente de leur évacuation. De leur côté les massifs d’assise en bêton sont toujours là. Ils doivent encore être arasés à 1 mètre minimum sous le niveau du sol :
  • Concernant l’aspect sanitaire, l’article affirme tout de go « la disparition des champs électromagnétiques basses fréquences est avant tout un gage de sérénité ».

Pour les champs électromagnétiques, c’est essentiellement leur composante magnétique qui présente un risque sanitaire. A la différence des champs électriques, ils ne sont pas neutralisés par l’enfouissement et ce n’est pas parce que l’on ne voit plus les lignes THT, devenues souterraines, que leur rayonnement disparait…

  • Enfin, pour revenir sur le titre racoleur « La forêt regagne du terrain », comme si l’enfouissement y était pour quelque chose… Rappelons que depuis les coupes brutales de 2009 sous les lignes THT, la forêt a largement eu le temps de repousser et que le sous-bois est depuis particulièrement vigoureux. Un simple coup d’œil sur les vues aériennes historiques de l’IGN ou de Google Earth permet de le constater :

Au final, un très bel exemple d’article d’autopromotion mettant en avant des motivations prétendument écologiques et sanitaires alors que cet enfouissement est essentiellement le préalable indispensable aux vastes opérations de promotion immobilière qu’il permettra.

Vous pourrez trouver des informations plus détaillées sur l’opération d’enfouissement ici :

Enfouissement de la ligne Très Haute Tension Plessis-Clamart

Et un exemple de ses implications dans l’opération « LIDL / 4eme collège » ici :

Une fructueuse opération immobilière

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Clamart « Infos » et la ligne THT – DESINTOX

  1. Pierre Carrive dit :

    Décidément, cette « sérénité » revient comme un leitmotiv. Il faut dire qu’après sa réélection sans majorité aux municipales, sa candidate aux présidentielles tellement laminée que lui-même s’est désinvesti de sa propre candidature aux législatives, pour ne pas être entraîné dans la déroute de son parti, on peut comprendre qu’il ne reste plus au maire de Clamart que la méthode Coué pour se rassurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.