Le projet gare s’accélère

Comme cela était prévisible , Jean-Didier Berger entame un processus de déclassement du domaine public, à savoir une partie de la place de la Gare.

Ceci sera très probablement voté en conseil municipal le 12 février par une majorité apparemment dénuée de tout sens critique et totalement acquise à la cause du maire. Cette décision sera suivie d’une enquête publique.

Comme cela a déjà été écrit ici, ce projet urbain est sans cohérence ni perspective à long terme, il est de surcroît imposé aux Clamartois-es sans concertation et dans la précipitation au motif qu’un maire nouvellement élu bénéficie d’une légitimité toute particulière.

Il est indispensable de remettre en cause cette opération immobilière en commençant par s’opposer par tous les moyens au processus de déclassement de la place de la Gare. Cette place doit rester dans le domaine public, aucune des raisons mises en avant par Jean-Didier Berger ne justifie qu’elle soit vendue à des promoteurs privés.

Bulldozer

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Le projet gare s’accélère

  1. claude Pernot dit :

    Un sujet qui me parait tout aussi grave est le courrier du maire reçu ce matin sous pli cacheté. Courrier ou plutôt tract pour la prochaine élection départementale des 22 et 29 mars 2015 dans lequel le « candidat » se vante d’avoir stoppé les projets de logements sociaux sur Clamart et d’autres actions dont la gare ..
    Est-ce que la campagne électorale serait déjà ouverte ?
    Pourquoi personne ne réagi face à ce type d’action sur les logements sociaux ?

    Bon, je suis donc prêt de nouveau à faire qqchose et aimerais avoir contact avec vous pour agir.
    Merci du retour.
    On ne peut laisser Clamart reculer autant … Le mouvement doit aller en avant et pas dans le sens du maire qui, lui, recule.

  2. PhW dit :

    il y a au moins une réaction !

    voir http://idclamart.fr/

  3. SEVIN Patrick dit :

    Il vous est certes plus facile de fustiger ce projet résolument souhaité et engagé par Jean-Berger et qui a été largement approuvé par son élection comme maire en 2014, que de défendre votre éco-quartier avorté, promesse sur laquelle vous vous êtes fait élire en 2008, et qui n’a été qu’une vaste tromperie envers les clamartois(es) pour n’avoir jamais vu le jour malgré le panneau qui en a fait la publicité pendant des années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *