Modification du PLU – L’avis de Clamart Citoyenne

Une enquête publique vient de se terminer.

Tous les documents officiels sont sur le site de la mairie de Clamart. Vous y trouverez notamment le rapport de présentation, dont nous avons suivi l’ordre pour notre contribution.

Vous trouverez cette contribution ici.

En voici la conclusion :

Cette modification apporte certains côté positifs, mais relativement marginaux.

Certes les zones pavillonnaires semblent protégées. Il va cependant falloir continuer d’être très vigilants.

Mais surtout, ce qui est très inquiétant est la manque de réelle vision d’avenir, et la non prise en compte des vrais enjeux de notre époque. Tout obéit à des logiques économiques, mais à aucun moment l’écologie n’est sérieusement prise en compte. En réalité, toutes les mesures qui ont des vertus écologiques ont également un caractère attractif, qui en aucun cas n’est dissuasif pour toujours plus d’intérêts économiques. Ce sont toujours eux qui sont prioritaires.

La place accordée à la voiture individuelle montre bien cette politique passéiste, qui n’a pas compris qu’il fallait passer à autre chose. Outre les nécessités environnementales, ce sera de toute façon une réalité économique. Ce sont autant de raisons de ne plus continuer comme avant.

Les contraintes liées à la pleine terre sont assez significatives : on les augmente… du moment que c’est facile. Comme si c’était un enjeu très secondaire.

Deux dossiers très importants méritent leur propre conclusion :

– L’OAP Plaine Sud subit beaucoup de modifications. Elles vont toutes dans le sens de l’intérêt des investisseurs privés, mais pas dans celui de la population clamartoise, et notamment de ceux qui auraient le plus besoin de la puissance publique.

– La ZAC Panorama, avec ses dangers radioactifs qui peuvent amener une véritable catastrophe en cas d’accident, aux conséquences sanitaires potentiellement bien plus graves que les effondrements de carrières qui avaient fait 21 morts et 45 blessés en 1961. À l’époque, les règles avaient pourtant été respectées. Certes, les conséquences n’en seraient pas immédiatement aussi visibles. Mais ce serait un rejet radioactif qui pourrait conduire à des risques à terme pour la santé des gens qui le respireraient. N’oublions pas qu’il y a peut-être ici du plutonium.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *