Quand on veut tuer sa gare…

(Clamart- Infos N° 140, juin 2015)

Le maire avait besoin de pouvoir vendre la place de la gare pour une juteuse opération immobilière. Malheureusement, c’est un espace public…

Qu’à cela ne tienne ! Il le condamne avec des barricades, puis il dit : « Vous voyez, on peut très bien s’en passer ! » et il le déclasse, pour le sortir du domaine public.

place de la gareTant pis pour ceux qui doivent faire un détour, tant pis pour ceux, piétons ou cyclistes, qui sont obligés de prendre le même passage étroit que les voitures et prennent le risque de se faire renverser. Tant pis pour ceux qui, par nécessité, utilisaient le passage souterrain…

Ce projet engage tout le quartier pour des dizaines d’années, sans aucune vision d’ensemble. Il réduit l’espace public dont les futurs aménagements auraient grand besoin.
Les Clamartois-es doivent s’y opposer par tous les moyens !

V. Jérome et P. Carrive

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Quand on veut tuer sa gare…

  1. Claude Pernot dit :

    J’ai vu la place de la gare aujourd’hui … La vraie catastrophe, les piétons au milieu de la place pour couper au plus court depuis les arrêts de bus, les voitures qui s’empilent devant la gare pour essayer d’entrer dans le « parking », j’ai abandonné l’idée d’aller chercher ma fille à sa descente de train car cela est beaucoup trop compliqué.
    Auparavant, on s’arrêtait devant la gare (pas trop de monde garé en général) et on pouvait récupérer les enfants.
    Comment fait-on maintenant ?
    Merci de me donner la solution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *