Après les larmes, l’espoir ?

(Site de la mairie, février 2015)

Nous voulons ici rendre hommage aux 17 victimes des événements sanglants de début janvier, et nous associer à la douleur de leurs proches.

Nous avons été horrifiés. Et puis il y a eu cette fantastique mobilisation du 11 janvier. Le peuple est descendu dans la rue, au nom de la liberté d’expression : « Je suis Charlie ».

À l’heure où nous écrivons, nous ne connaissons pas les mesures qui seront prises par le gouvernement. Il y a là une formidable occasion de redonner du sens à la citoyenneté et de refonder le lien social. Mais il y a aussi le risque que les pouvoirs réduisent nos si chères libertés, au nom de l’ordre et de la sécurité. Voilà qui anéantirait l’espoir né ce 11 janvier.
Pour ne plus vivre cette horreur, la société toute entière doit évoluer. Elle doit donner sa place à chacun, dans le respect de tous.

V. Jérome et P. Carrive

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *