Adhérez, Ré-adhérez !

Clamart Citoyenne est un rassemblement de citoyennes et citoyens, d’associations et de partis, créé en 2014. Il s’agissait de proposer une alternative éthique, sociale et écologiste aux pratiques de P. Kaltenbach et au programme de J-D. Berger.

Nous sommes une association locale où se côtoient des cultures politiques diverses. En liaison avec le réseau associatif, relayés par nos élus au conseil municipal, nous souhaitons susciter l’intérêt et la participation des Clamartois.es à tous les aspects de la vie dans la cité.

Ne sachant pas quel sera le paysage politique à Clamart en 2020, et les possibilités de convergence avec les autres initiatives, nous avons décidé de commencer à rassembler des Clamartois.es autour d’un projet, à construire ensemble, pouvant déboucher sur la création d’une liste citoyenne pour les prochaines élections municipales.

Notre association est largement ouverte à ceux qui se reconnaissent dans ses valeurs. Elle veut insuffler, à Clamart, un renouveau politique et vous invite à rejoindre celles et ceux qui pensent qu’un monde plus solidaire et plus écologique est indispensable !

Clamart Citoyenne

 

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Aides aux particuliers : entre une pseudo-sécurité et la santé des Clamartois, le maire a choisi

Au conseil municipal du 24 mai dernier, le maire a fait voter une « aide à l’acquisition d’une alarme anti-intrusion par les particuliers clamartois ». Il a fièrement affirmé que l’objectif était que les cambrioleurs « choisissent d’aller plutôt ailleurs que chez nos concitoyens ». Seuls les deux élus de Clamart Citoyenne ont voté contre. Tous les autres conseillers, y compris d’opposition, ont voté pour.

L’aide pouvant aller jusqu’à 400 € pour chaque demandeur, et le maire étant incapable de donner une évaluation du nombre de demandes qu’il s’attend à recevoir, voilà une mesure qui peut finir par coûter très cher aux Clamartois…

Dans le même temps, le maire de Clamart refuse obstinément que Clamart fasse partie de la zone à faibles émissions (ZFE) de la Métropole du Grand Paris, aux motifs d’une part que la pollution ne s’arrête pas aux limites de la zone concernée, et d’autre part que cela pénalise les automobilistes les plus modestes, qui n’ont pas les moyens de changer de voiture. Il prend ainsi sur ce dossier des postures sociales et écologiques auxquelles il ne nous avait pas habitués jusqu’alors !

Pour ce qui est des frontières, il y a contradiction : d’un côté envoyer les cambrioleurs chez les voisins, et de l’autre refuser de cesser de polluer au motif que les voisins continueront de nous polluer. Où est la cohérence dans tout cela ?

Pour ce qui est de remplacer les quelques 400 véhicules clamartois pour le moment concernés par la ZFE, rappelons qu’il existe déjà de très conséquentes aides de l’État et de la Métropole du Grand Paris. Mais, si on les estime insuffisantes, la région et le département (dirigés par des amis du maire) ainsi que le Territoire (présidé par le maire) et la commune de Clamart peuvent décider d’alléger très significativement les coûts restant à la charge des plus modestes, ce qu’ils n’ont pas fait ! Entre subventionner des alarmes à l’efficacité douteuse ou diminuer les émissions de gaz d’échappement qui obèrent la santé des Clamartois, et notamment des plus faibles, le maire a choisi…

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

ZFE : la pollution atmosphérique et ses conséquences

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Pour la mise en oeuvre de la ZFE à Clamart !

Une ZFE, zone à faibles émissions, est une zone urbaine dont l’accès est réservé aux véhicules les moins polluants.

La ZFE de la Métropole du Grand Paris (la MGP) concerne une zone qui est à peu près délimitée par l’A86. Sa mise en place a été décidée en novembre 2018 (par la Métropole du Grand Paris), sur la base du volontariat des communes concernées. A l’heure actuelle 49 de ces 76 communes ont dit OUI.

L’objectif d’une ZFE est de diminuer la pollution subie par les habitants en accélérant le renouvellement du parc automobile, c’est à dire en remplaçant les véhicules les plus polluants par des véhicules plus récents. Il faut savoir qu’en Île-de-France, le trafic routier représente plus de la moitié des rejets d’oxydes d’azote, plus d’un quart des rejets de gaz à effet de serre et environ un quart des émissions de particules. La pollution atmosphérique tue environ 67 000 personnes par an en France dont 12 000 en Île-de-France (~60 à Clamart !). Revu récemment à la hausse, ce chiffre est très supérieur aux estimations précédentes qui sous-estimaient les conséquences sanitaires de cette pollution.

Pour la MGP, hors Paris, cela se traduit par l’interdiction de circulation des véhicules CritAir5 à compter du 1er juillet 2019. Cela concerne donc les véhicules diesel de plus de 18 ans et essence de plus de 21 ans qui représentent entre 1 et 2% des véhicules en circulation (environ 400 véhicules pour Clamart).

Néanmoins, aucune verbalisation n’est prévue avant fin 2021 !

Contrairement à certaines affirmations, les retours d’expérience dont nous disposons aujourd’hui démontrent que l’impact sur la pollution est significatif dès la première étape de la ZFE, notamment pour les dépassements de seuils et la fréquence des pics de pollution. L’argument d’un hypothétique transfert des véhicules anciens de la région parisienne vers la province est également assez spécieux : les grandes agglomérations de province mettent également en place des mesures similaires (quand elles ne l’ont pas déjà fait, à l’exemple de Grenoble) et l’éventuel report de véhicules polluants ne concernerait que des zones à faibles concentrations de pollution se situant très en deçà des seuils de dangerosité.

En ce qui concerne l’aspect antisocial ou punitif qui est invoqué par certains des maires réticents, il faut noter que l’Etat et la MGP ont mis en place des aides pour les ménages les plus modestes. Ces aides peuvent aller jusqu’à 16 000€ pour remplacer leur véhicules polluants, auxquelles viennent s’ajouter des dispositifs particuliers (prêts à taux zéro, microcrédits, abonnements NAVIGO, Vélib…). Les autres collectivités territoriales et certaines communes viennent parfois compléter le dispositif (il semble que la municipalité de Clamart n’ait rien prévu en ce sens et que d’autres arbitrages aient été effectués…).

Enfin, le dernier argument invoqué par les tenants du statu quo (et notamment par le maire de Clamart) est que la mise en place des ZFE nécessiterait l’utilisation de caméras et de portiques (pour la verbalisation), mesure qu’ils prétendent irréaliste. S’opposer à la mise en place de la vidéo verbalisation quand on est soi-même un fervent adepte de la « vidéo protection » et que l’on multiplie les caméras de surveillance dans sa commune est tout de même assez surprenant ?!?

Les ZFE ont déjà été expérimentées dans d’autres grandes agglomérations françaises et de nombreux pays européens. Elles y ont fait la preuve de leur efficacité. Vouloir s’opposer à leur mise en œuvre sur la métropole semble un combat d’arrière-garde dont les motivations laissent au mieux perplexes…

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Protégeons notre forêt clamartoise

Rassemblement citoyen et marche inter-associative à Clamart pour défendre la forêt contre un projet de déboisement au profit d’une voie routière. Les Clamartois.es étaient là pour exprimer leur attachement au bois de Clamart et leur opposition à un projet rétrograde et dangereux. Le maire va-t-il enfin entendre raison et renoncer ?

http://clamart-citoyenne.fr/?p=30485

  

 

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , | Un commentaire

L’éducation, une priorité ?!?

A Clamart, plus qu’ailleurs, gare aux effets d’annonces ! A l’approche des élections municipales de 2020, le maire l’affirme : L’éducation est la plus grande priorité de la ville ! Vraiment ?…

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Il faut le voir pour le croire…

Voici ce qu’on pourrait appeler la zone de communication de l’école de la Mairie. Des panneaux, des boîtes-aux-lettres… Tout semble normal :

À gauche, un panneau pour les associations de parents d’élèves. On voit qu’il y a trois associations (de gauche à droite : FCPE, AAPE et PEEP), qui se partagent tellement équitablement le panneau qu’un quart reste inutilisé :

À droite de ce panneau, deux boîtes-aux-lettres. Une grande, blanche, où rien n’est écrit, et qui est tout logiquement celle de l’école. Et une petite, verte, juste à côté du panneau réservé aux associations de parents d’élèves, sur laquelle est écrit : « Association des Parents d’Élèves Républicains » et « APER ». Tiens ? Drôle d’intitulé, mais en effet, cela paraît logique : les trois associations, FCPE, AAPE et PEEP, défendent l’école publique, et à ce titre, méritent absolument le qualificatif de « républicains ». On imagine donc que cette boîte est collective aux trois associations :

À droite de ces boîtes-aux-lettres, le panneau réservé à l’école et à la municipalité (rappelons que les écoles primaires sont gérées par les communes) :

Tiens ? Que voit-on en bas à gauche ? Une affiche dont ressort « APER » :

Ah bon ? Alors la boîte-aux-lettres verte, elle n’est que pour eux ? Et les autres associations n’en ont pas ?

Cette association a donc un statut si particulier que ça ? Et oui…

L’APER, nous en avons entendu parler pour la première fois au forum des associations 2017. Les parents d’élèves ont en effet eu la surprise de découvrir une nouvelle venue. Ses responsables ont expliqué benoîtement que les associations existantes (FCPE, PEEP et AAPE) étaient trop systématiquement en opposition avec la municipalité, et qu’ils avaient voulu créer une structure qui puisse mieux dialoguer avec la ville. Alors que la règle est qu’une association ne dispose d’un stand au forum qu’à partir de sa deuxième année d’existence, celle-là, créée quelques semaines avant le forum (après, même, la date limite pour faire la demande de stand !), était la plus en vue de l’espace Éducation. Certains parents ont même rapporté qu’ils avaient été orientés vers cette nouvelle association par le maire-adjoint lui-même !

Son siège social est à la mairie, son nom rappelle étrangement celui du parti politique du maire (bien mal en point en ce moment, mais c’est un autre sujet), et aux dernières nouvelles son président est un conseiller municipal de la majorité !

D’ailleurs, que peut-on lire sur leur affiche ? Que l’APER entend « participer à un dialogue serein entre la Ville et l’Éducation Nationale. » Visiblement, la Ville lui en donne les moyens, en effet…

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

L’avenir de Clamart : Plus de voitures et moins d’arbres ?

Insertion prévue actuellement pour le tramway T10 dans le bois de Clamart :

Le Maire veut-il vraiment « protéger » et « sanctuariser » la forêt, comme promis dans son programme électoral de 2014 ? En tout cas, s’il voulait le classement en forêt de protection, il ne serait pas l’initiateur de projets qui ne pourraient pas être réalisés si ce classement était effectif. En cas de classement il ne serait, en effet, pas possible de modifier, à sa demande, le projet d’implantation du tramway T10 en ajoutant une troisième voie routière dans l’avenue de Trébignaud :

Les élus devraient mettre en cohérence leurs convictions affichées et les actions qu’ils mènent, car si cette demande est acceptée, 3000 mètres carrés de la forêt de Clamart vont disparaître sous les bulldozers !

Pourquoi trois voies ? Pour que les automobilistes puissent accélérer en essayant de se doubler !? Pour faire venir plus de voitures dans les parkings qu’il veut rentabiliser (voir notre article sur les parkings de Clamart) !?

Quand est-ce que le Maire va commencer à prendre en compte l’urgence écologique ? Quand commencera t-il à protéger la biodiversité dans une forêt qui a déjà été mise à mal de nombreuses fois pour des projets prétendument d’intérêt général ?

L’intérêt général est-il de faire passer par Clamart plus de voitures avec l’odeur des pots d’échappement qui va avec, et les conséquences sanitaires que l’on sait, ou bien de faire en sorte que les enfants puissent continuer à entendre des oiseaux, à sentir l’odeur de la forêt et à courir dans les bois ?

Le Maire lui a clairement choisi le camp de la voiture ! Son argument de fluidifier la circulation pour éviter les embouteillages et la pollution ne résiste malheureusement pas aux nombreuses études sur le sujet.

Si vous partagez notre indignation, nous vous invitons à lui faire savoir votre opposition à ce projet.

Des associations clamartoises s’organisent pour défendre la forêt, notre santé et notre cadre de vie : les Dérailleurs, Vivre à Clamart, l’Association des Usagers de Transports… allez sur leurs sites et soutenez leurs actions.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Au Conseil municipal du vendredi 24 mai 2019

ORDRE DU JOUR
AFFAIRES FINANCIÈRES
AMÉNAGEMENT URBAIN/PATRIMOINE COMMUNAL
AFFAIRES FONCIÈRES/URBANISME
SPORT
PETITE ENFANCE
PERSONNEL
VŒUX
Vœu de soutien à « l’appel pour un Pacte Finance-Climat Européen »
Contre une 3ème voie de circulation automobile sur l’avenue Trébignaud et la destruction de 3 000 m2 de forêt
QUESTIONS ORALES

Comportement d’un policier municipal
Absence de réponse aux questions sur le forum des associations

Continuer la lecture

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , | 5 commentaires

« Une ville plus belle, plus sûre et plus dynamique »

(Tribune publiée dans Clamart-infos n°180 juin 2019)

Vous vous souvenez ? C’était le slogan de campagne de M. Berger.

Plus belle ? Certes, c’est une notion assez subjective. On a le droit d’aimer le style passéiste des nouvelles constructions. Mais l’état déplorable de propreté des rues n’est du goût de personne.

Plus sûre ? Au point de vue de la sécurité routière, certainement pas ! Malgré une politique en faveur de la voiture qui a un demi-siècle de retard, les innombrables travaux génèrent autant d’embouteillages, et de zones à risque pour les piétons et pour les vélos, les laissés-pour-compte de cette politique.

Plus dynamique ? À constater le nombre de commerces fermés, on est en droit de se poser la question. Quand les travaux, qui concernent surtout des logements, seront terminés, la population aura considérablement augmenté ; Clamart sera alors une ville-dortoir.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , | 2 commentaires

Entretenir la ville avec soin ?!?

La politique c’est faire des choix…

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire