Tribune publiée dans Clamart-infos n°195 janvier 2021

Une sérénité bien vite oubliée

Au dernier conseil municipal, le Maire a perdu son self-contrôle. Toutes nos propositions, même les plus anodines, ont été refusées en bloc, sans aucun argument recevable. M. Berger s’épanche en exposés hors propos, poursuit des chimères, se contredit, fait semblant de ne pas comprendre nos questions, et n’y répond pas. Il a été jusqu’à invoquer un faux règlement pour  couper nos micros.

Nous regrettons vivement cet empêchement d’un débat constructif pour le bien des habitants.

Drôle de Noël pour l’école de la Mairie

L’équipe pédagogique et les parents d’élèves ont été mis devant le fait accompli : les préfabriqués qui accueillaient deux classes et la bibliothèque vont être détruits et non reconstruits.

Pourtant seule une  concertation authentique, et la codécision entre tous les acteurs concernés, permettent de trouver des solutions  satisfaisantes. Quel dommage de ne pas s’être saisi de cette possibilité, ici comme ailleurs…

Une école Paulette Nardal à Clamart ?

Eh bien non… Il fallait baptiser l’école du quartier Panorama. Clamart Citoyenne a suggéré le nom de cette institutrice, née en Martinique, première femme noire à poursuivre des études à la Sorbonne et qui ouvrit à Clamart un café littéraire et musical de renom international. Proposition rejetée. L’école s’appellera… Panorama !

Une belle occasion ratée, mais nous en trouverons certainement d’autres pour célébrer cette femme d’exception.

Paulette Nardal

Un moratoire pour la 5G ?

Nous avons demandé au Maire ce qu’il pensait du déploiement de la 5G. Au-delà de sa méconnaissance visible du sujet, il a répondu qu’en cas de feu vert des autorités sanitaires, il donnerait les autorisations. Sans s’en rendre compte, M. Berger s’est donc aligné sur les communes qui ont prononcé un moratoire dans l’attente de la publication du rapport de l’ANSES.

Nous nous en félicitons.

Nos propositions pour lutter contre les effets de la crise sanitaire

Elles étaient nombreuses (voir notre site), et si malheureusement elles n’ont rencontré aucun écho de la part de la municipalité, nous ferons notre possible pour les faire aboutir.

Soumettez nous aussi vos idées ! Nos moyens matériels sont certes limités, mais nous avons des réseaux, et chaque jour nous rencontrons des Clamartois qui nous disent vouloir apporter leur aide, sous bien des formes. Nous pouvons permettre à toutes les bonnes volontés de se rencontrer et d’œuvrer collectivement.

Faisons en sorte, ensemble, que l’année 2021 soit conviviale, joyeuse et solidaire !

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , | Un commentaire

Décès de Pierre Hadj-Amar

Nous avons appris avec tristesse le décès de notre ami et camarade Pierre Hadj-Amar, survenu le 18 décembre dernier.

Pierre Hadj-Amar

Pierre était une figure emblématique de la gauche autogestionnaire, écologique et sociale de Clamart.
De tempérament chaleureux, et au caractère bien trempé, soucieux des autres, il était toujours présent dans les actions militantes. Pierre avait été adhérent du PSU puis de Clamart Autogestion, où nous nous retrouvions venant d’horizons divers, déçus du comportement des différents partis de gauche de l’époque. Depuis son décès nous découvrons, comme d’autres, son impressionnante biographie militante, dont il avait la modestie de ne pas se vanter. Chaudronnier de formation, il anima avec succès de nombreux mouvements de grève, de chez Ollier à Clermont-Ferrand, à la Thomson en banlieue parisienne.

Pierre s’était engagé très tôt à la Jeunesse Ouvrière Chrétienne et à la CFTC, puis ensuite au PSU. Lorsqu’il devint enseignant en lycée professionnel il rejoignit et anima le SGEN-CFDT. Son expérience de militant en usine l’avait conduit à faire le choix de l’autogestion. Son engagement contre le projet de tunnel autoroutier du sud des Hauts-de-Seine en fit un écologiste avant l’heure.

Pierre, surtout pour des raisons de santé, ne souhaita pas participer à la campagne des élections municipales de 2001 avec « Alternative Clamartienne », mais il resta toujours à nos côtés. Il était encore avec nous pour cette dernière campagne de 2020. Son sourire et son soutien à l’entrée du marché de La Fourche vont nous manquer.

Lucile et Christian Nachon, Marie-Claude Siron, Agnès Hartemann, Bernard Moreaux, Philippe Lorrain, Roger Barralis, Isabelle Kuhn, Jean-Marie Lallement, Yvonne Cambon

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Tribune publiée sur Clamart.fr novembre 2020

Au Conseil municipal du lundi 5 octobre 2020

M. Berger refuse le débat sur l’utilisation d’une réserve foncière

Les points 15 à 20 concernaient la vente de petits morceaux d’une réserve foncière de 4000 m2, possédée par la mairie et inutilisée, au cœur d’un quartier pavillonnaire. Clamart Citoyenne souhaitait avoir un débat sur son usage potentiel. M. Berger l’a refusé en parlant d’une loi nationale (qui ne s’applique pas dans ce cas), et en arguant que les parcelles de la réserve municipale entourent un pavillon et ne se prêtent à aucun usage.

Le quartier Panorama n’est pas un Ecoquartier

Lors des questions orales, M. Berger reconnaît que le quartier Panorama n’est pas labélisé et que la démarche de labellisation est « encore à l’étude ». Il ajoute même qu’il n’est « pas fan des labels ».

Nous regrettons l’utilisation sur le site de la mairie de ce terme qui pourrait induire en erreur les futurs acquéreurs. Nous pensons, au contraire de M. Berger, que ce label est un outil puissant. Un Ecoquartier labélisé est un projet d’aménagement durable multi facettes, qui intègre les enjeux et les principes du développement durable à l’échelle de la ville ou du territoire.

Stade Hunebelle : des changements annoncés

En réponse à notre question orale, M. Berger annonce enfin des modifications notables au projet : taille réduite pour faire des économies et le rendre plus sobre (sans donner de chiffre), parking réduit, installation de panneaux photovoltaïques au lieu du commerce, création d’un bassin de rétention d’eau, préservation de la vue sur la forêt…

Nous nous félicitons que le maire adapte le projet dans le sens de ce que nous proposions. Car contrairement à ce qu’il aime dire, avec 49,9 % des voix exprimées, il n’y a pas eu de plébiscite pour sa vision.

Rien n’est dit sur la dimension sociale et familiale du projet. Et les graves problèmes que nous dénonçons demeurent : imperméabilisation des sols et perte de biodiversité. Nous resterons aussi vigilants à ce que ces annonces, faites en pleine période électorale pour les élections à venir, se concrétisent.

 M. Berger comme à son habitude répond à toutes les questions orales, même quand elles sont adressées à ses adjoints, se créant ainsi une tribune qu’il exploite très avantageusement. Il prétend que c’est le règlement intérieur qui l’oblige à répondre lui-même aux questions orales. Or ce n’est pas du tout le cas. Ce règlement précise que c’est « l’adjoint en charge du dossier (et/ou le maire) » qui répond.

 Pour les autres points, retrouvez notre compte rendu exhaustif.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

Un moratoire sur la 5G ?

Question de Didier Dincher au maire de #Clamart

Conseil municipal de Clamart du 9 décembre 2020.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Tribune publiée dans Clamart-infos n°194 décembre 2020

La France meurtrie, mais fière de son école publique

Samuel Paty a été assassiné la veille des vacances scolaires. Clamart Citoyenne réaffirme à cette occasion son soutien total aux enseignants, et son immense respect pour le formidable travail qu’ils accomplissent dans des conditions de plus en plus difficiles.

Le jour de la rentrée était très attendu, avec un surcroît de nouvelles mesures sanitaires qui se mettaient en place dans les écoles. À Clamart, nous attendions des gestes forts, pour soutenir la laïcité et la liberté d’expression.

Les élus se sont montrés ce jour-là dans les écoles, ceints de leur écharpe tricolore… pour une distribution de masques. Était-ce là le geste républicain et de solidarité attendu par la communauté éducative ? Certes non, et ces élus auraient dû être aux côtés des élèves et des enseignants pour la minute de silence.

Hôpitaux débordés, traitements reportés : pourquoi nous en sommes-là

Personnels mal payés, de moins en moins nombreux mais sommés de soigner de plus en plus de patients. Tel était l’esprit de la réforme de l’hôpital public, mise en place par le gouvernement de M. Fillon (dont M. Berger continue de faire l’éloge) en 2009, et poursuivie sans relâche. Le résultat est catastrophique : des centaines de postes maintenant vacants et des dizaines d’unités fermées en Île-de-France, tant les conditions de travail à l’hôpital sont devenues inhumaines.

Impossible dans ces conditions de faire face à l’épidémie sans reporter nombre de traitements urgents. Le Ségur de la santé, lui, n’a pas voulu prendre la mesure du problème. Les mouvements politiques qui ont asphyxié l’hôpital public devront rendre des comptes.

Un PCAET bâclé, des habitants lésés

Pendant 5 ans M. Berger a délaissé le Plan Climat Air Énergie Climat Territorial, restant dans une inaction coupable face à l’urgence climatique et à la loi qui l’obligeait. La consultation des habitants vient de débuter, à peine deux mois avant la date limite de mise en place. Et en guise de consultation on parle d’ateliers en visioconférence (situation sanitaire oblige) et de questionnaires succincts. Encore une fois, non, M. Berger, une « consultation » n’est pas une « information » de dernière minute. Il s’agit aussi de pouvoir prendre en compte les avis et propositions des habitants, ce qui est impossible si près de la fin.

Cet épisode est malheureux pour tous les habitants du Territoire et prouve bien le peu d’attachement qu’il porte à l’environnement et à la concertation des habitants.

Retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et sur clamart-citoyenne.fr

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Clamart Citoyenne soutient le peuple arménien

Discours de David Huynh en soutien au peuple arménien.

Conseil municipal de Clamart du 9 décembre 2020.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Conseil municipal du mercredi 9 décembre 2020 – En bref

Paulette Nardal

Toutes nos propositions sont refusées, systématiquement
Que ce soient des amendements au règlement intérieur, le nom de la nouvelle école du quartier Panorama pour laquelle nous proposions Paulette Nardal ou des mesures de solidarité envers les Clamartois en difficulté, toutes nos propositions sont refusées en bloc, même les plus anodines. M. Berger ne fait qu’exposer des opinions hors propos, poursuit des chimères, se contredit, ne comprend pas, ou fait semblant de ne pas comprendre nos remarques et nos propositions. Nous regrettons vivement ce manque flagrant de volonté d’avoir un débat constructif. Notre Maire, qui n’hésite pas à invoquer à tort le règlement pour nous couper la parole, se comporte de plus en plus en autocrate.

Cadeau de Noël pour l’école de la Mairie
L’équipe pédagogique et les parents d’élèves de l’école de la Mairie vont avoir la grande surprise d’apprendre que l’équipe du Maire vient de voter la destruction des préfabriqués qui accueillaient deux classes et la bibliothèque, sans les reconstruire. Deux classes en moins et l’annonce d’un changement de sectorisation en élémentaire pour les enfants… Vous avez dit « concertation » ? Un concept inconnu du Maire.

Charité bien ordonnée commence par soi-même
La commune supporte des dépenses importantes liées à l’épidémie de la Covid-19 et perd des recettes. De nombreux Clamartois sont en difficultés financières. Il est normal que les conseillers municipaux de M. Berger perçoivent une indemnité. Mais, au vu du contexte de crise, nous avons proposé qu’ils renoncent symboliquement à l’augmentation de leurs indemnités qu’ils se sont votée en juillet 2020 (+ 11%, soit 58 522 € euros par an, en plus des 402 000 € annuels, consécutifs à une première augmentation de 20 % en 2014). Cette somme aurait pu être réaffectée à un soutien renforcé aux associations de solidarité auprès des familles et des aînés. Notre proposition a été refusée.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , | Un commentaire

Sentiment d’impunité ?

Au mépris des consignes sanitaires les équipes de M. Berger ont fait ce matin, devant le marché de Clamart, la promotion de l’action de Valérie Pécresse.

Une communication qui mélange sans états d’âme les liens vers le site officiel de la région Ile-de-France, une adresse de contact vers « Ile-de-France Rassemblée« , le mouvement de soutien à Valérie Pécresse pour les élections régionales et les trois couleurs de la République !

Question subsidiaire :
Quelle attestation de déplacement dérogatoire ont-ils utilisée ?

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Les mesquineries du maire

Affiches officielles de présentation du conseil municipal de Chatillon et de Clamart :
Pour le premier, pas de culte du « chef », pas d’encre délavée pour les conseillers d’opposition et même leurs photos !

Au delà du simple respect des électeurs, une autre vision de la démocratie…

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , | Un commentaire

Conseil Territorial du 25 novembre en bref

Ce conseil s’est tenu en visioconférence avec plus de 70 participants. Pour rappel le Conseil Territorial compte 80 conseillers.

Vote du Règlement Intérieur

Contrairement à ce que laissait croire le rapport introduisant la délibération du nouveau règlement intérieur pour cette mandature, une lecture attentive dévoilait des changements, parfois importants.

L’un deux : le nombre d’élus nécessaires pour former un groupe passait de 2 dans la précédente mandature à 5 dans la nouvelle.

Suite aux interventions énergiques d’élus EELV, LFI et LREM, le président du Territoire, monsieur Berger, a été contraint à revenir aux dispositions antérieures et a fait adopter un amendement pour qu’un groupe puisse être constitué à partir de 2 élus.

Rapport sur le développement durable

De nombreux élus sont intervenus pour exprimer leur mécontentement et celui de leurs électeurs, concernant la concertation dans le cadre du Plan Climat Air Énergie Territorial. Les ateliers sont largement perçus comme une information à sens unique et non comme une concertation.

Le président du Territoire s’est au contraire félicité de l’affluence des citoyens aux ateliers en visioconférence. Celle-ci a pu atteindre jusqu’à 600 participants, ce qui, d’après lui, aurait-été impossible lors de réunions physiques.

Pourtant, 600 participants pour les 11 communes du territoire, cela représente 55 personnes par commune, ce qui ne semble pas être un chiffre inhabituel pour des concertations physiques. Ensuite, cette affluence importante à des visioconférences imposées par la situation sanitaire, montre bien l’intérêt des habitants pour un sujet qui aurait mérité un meilleur traitement.

Rapport en matière d’inégalité entre les femmes et les hommes.

Il faut souligner ici l’exemplarité du territoire en tant qu’employeur, dont le nombre de femmes et leur salaire moyen sont supérieurs à celui des hommes. Pourtant, cette parité n’est pas atteinte au niveau des postes de direction, ce qui peut légitimement interroger.

Cependant, le rapport ressemble plus à un constat de fréquentation d’équipements et de services qu’à un rapport sur les résultats de politiques publiques. Il y a clairement un gros potentiel de progression sur ce sujet.

Suite au constat par un élu que trop de bâtiments publics du territoire portent des noms d’hommes, Jacqueline Belhomme (maire de Malakoff) propose de donner exclusivement des noms de femmes à tous les nouveaux bâtiments publics. Ce en quoi elle est suivie en séance par le Président.

Débat d’orientation budgétaire 2021

Le budget 2021 sera fortement marqué par la crise sanitaire, comme le fut celui de 2020. Cependant, le territoire peut se prévaloir d’excédents structurels suffisants qui lui permettent d’absorber la crise et même de rester excédentaire en 2021.

Le rapport fait état d’un plan de relance ambitieux pour « faire du Territoire le lieu des investissements structurants et d’avenir : PCAET, voiries et réseaux intelligents, hydrogène, réseau de chaleur, mobilité durable, territoire zéro déchet, ressourceries, …VSGP maintient son ambition d’investir 450 M€ sur la durée du mandat. »

Et pourtant… En regardant de plus près les investissements, il est étonnant, ou révélateur, de constater que l’environnement (32 M€) n’arrive qu’en 5e et dernière position des investissements, avec presque 4 fois moins de budget que les équipements sportifs (116 M€) et loin derrière : les aménagements (158 M€), la culture (75 M€) et l’habitat (67 M€).

Bien entendu tous ces sujets sont importants et il est heureux de vivre sur un territoire riche en équipements sportifs et culturels, mais ce budget d’investissement, très concret, démontre bien la priorité qui est donnée aux questions environnementales une fois les discours terminés.

Création d’une SEM mobilité

Les villes de Clamart et Fontenay-aux-Roses souhaitent créer une société d’économie mixte (SEM) afin de coordonner leurs actions dans le domaine des mobilités (déplacements, infrastructures et stationnements).

La SEM se place dans une logique à la fois de gestion/exploitation d’infrastructures relevant aujourd’hui des communes concernées (parking, stationnement de surface), avec celles sous responsabilité ou conduite de l’EPT (voirie, transport décarboné, logistique dernier kilomètre) mais aussi de réflexions et d’études sur des thématiques transversales et fortement évolutives (free floating, pistes cyclables, offre de stationnement foisonné …).

La création de cette SEM se fera entre, d’une part, l’EPT et les villes de Clamart et de Fontenay-aux-Roses et, d’autre part, la Caisse des dépôts et consignations (à terme), la société Arkéa Banque, la société SAFIDI (filiale EDF) et l’OPH de Clamart au titre du collège privé.

Didier Dincher, pour Clamart Citoyenne, a voté contre cette décision, à l’instar de 6 autres élus du Territoire.

Il est étonnant que 2 communes du Territoire ressentent le besoin de créer une telle structure, à cheval entre commune et territoire. Ne s’agit-il pas ici d’un aveu d’échec du territoire à correctement traiter le sujet des mobilités pour lequel il est plus pertinent que deux communes qui ne sont qu’à peine limitrophes ?

Pourquoi faut-il « privatiser » un sujet devenu stratégique et pour lequel au contraire, une action publique majeure, au niveau de tout le Territoire, serait pertinente ?

Quelle sont les garanties démocratiques et de transparence quant à la gestion de cette SEM, de la fixation d’objectifs ambitieux, d’affectation des moyens dégagés par les revenus des parkings et stationnements ?

Ne s’agit-il pas ici d’un abandon du pouvoir public face aux intérêts privés où les gains seront privés, et les pertes publiques ?

Enfin, que vient faire l’OPH de Clamart au titre du collège privé dans une SEM mobilité ?

Le prochain conseil territorial aura lieu le 16 décembre.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire